Gardiens de l’injustice! Par Brahim Bilal Ramdane

Resultado de imagen de brahim Ould Bilal imagesRien n’est plus dangereux pour l’intellectuel que l’admiration ,  l’amour de soi et l’injustice envers  l’autre pour sa  différence avec lui ….

 

Comment pouvons-nous reprocher au colonisateur  de dénaturer  notre identité , d’effacer notre civilisation et envahir nos symboles ,  que nous voulions nous en débarrasser et oublier ou feindre  oublier,  que nous,  nous avons colonisé des hommes auxquels  nous avons  supprimé leur  histoire ,dénaturé  leur identité, castré leur masculinité  et effacé  les traces de leur histoire?

En plus, nous voulons que ces derniers soient fiers de nos  gloires ,  nous,  dont ils  n’ont reçu, que du  négatif!?  Alors dans quelle concorde sommes -nous? Et qu’etions nous avant?

« Comment pouvons-nous pleurer  la langue ( du colonisateur ) à laquelle rien nous lie  ,en échange d’une langue qui est la langue de notre religion et de notre avenir? »

Des  questions  que se pose celui  qui se regarde soi meme, sans voir  l’autre à  qui il  adresse le tort !

Langue de la religion .. Bien!!! Est-ce  » l’autre partenaire « (le colonisateur )  a empeché  notre esclavage , notre exclusion, notre marginalisation et notre injustice, jusqu’à  aujourd’hui?….

Nos écoles dans les Adwaba,  sont sans professeurs ,  nos patients sans médicaments et notre jeunesse sans horizon ..!! Ne  sont pas là , les résultats de plus d’un demi-siècle d’indépendance et de la conduite nationale raciste de l’État ?

Un quart de la société mange à sa faim, un  quart a migré et la moitié reste dans la pauvreté, la maladie, la faim et la privation ,à  même d’exprimer  ce qui est dans leur cœur….Jusqu’à gémir …car cela  est synonyme d’avidité ou  de recherche d’avantages ou  de rénumération  .
Tout ce que nous disons, exprime – aux yeux des gardiens de l’injustice – notre   recherche d’intérêts personnels utilitaires, comme si  nous ne représentons qu’une  ame malade …Nous sommes l’aléa  du colonisateur…Nous sommes l’emmerdement   ..
Tout cela parce que nous sommes en désaccord avec les gardiens de l’injustice,  les défenseurs de l’injustice et ses bénéficiaires….Voilà pourquoi nous sommes malades   .. !!
Au Sénégal frére, qui compte plus de dix millions de musulmans. La   langue n’est pas l’arabe. Pourtant ,  c’est un pays avancé, malgré la rareté des ressources!
Par ailleurs,  le plus grand pays islamique est l’Indonésie , sa langue n’est pas l’arabe et  quelle est la situation aujourd’hui  de l’Égypte,  mére  du monde arabe,  aujourd’hui?
Oui, il y a des pays qui ont progressé économiquement et technologiquement et leur langue a pris une grande place parmi les pays développés tels que la Chine, le Japon et l’Allemagne…
La langue n’est pas la cause du progrès et de la prospérité, mais ce sont les progrès technologiques et scientifiques qui permettent  à la langue de s’épanouir et d’imposer son existence….
Qu’est ce  que nous avons apporté , nous ararabophones ,  au monde de la science et de la technologie qui puisse  donner à la langue  de notre religion une légitimité au niveau mondial ?
La Turquie n a t-elle pas imposer  sa langue par son apport  univesel comme  l‘Iran, et  même  Israël… et Voisin à côté! ?
Vous avez dit que tous les pays qui ont progressé utilisent leur langue nationale!!!  Pourtant ,  les pays émergents du continent américain   utilisent la langue de leurs anciens colonisateurs , y compris les États-Unis, l’Argentine, la Bolivie et le Canada. (anglais, espagnol, portugais et français) et cela n’a pas empêché leur  progrès, leur harmonie et leur  respect des droits de leurs  citoyens.
Admettons  que seuls le progrès technologique et la recherche scientifique renforcent le statut dde la langue , pas les émotions ni le chauvinisme.
La Chine n’a pas présenté sa langue à l’université mauritanienne par le biais de colloques ou de conférences, mais elle a introduit d’abord ses produits sur le marché national . Il fallait donc aux mauritanioens d’apprendre sa langue.
Il n’y a plus  de place pour étouffer les opinions et aplatir le concept!!!  On n’a pas dit que dispenser  l’enseignement  conduit à   recourir ou  travailler pour des organisations et des ambassades occidentales.
Mais c’est une réalité que nous vivons ,  nous ,  qui exerçons dans le domaine des  droits humains  et les activités sociales,  tout comme le vivent nos enfants qui cherchent du travail ou veulent  voyager  .(sommes obligés d’utiliser autre langue que l’arabe) .
Il se peut  que cela ne soit pas le cas pour d’ autres citoyens de la première classe, mais nous, nous  en avons besoin, nous sommes des citoyens de la deuxième et de la troisième classe.
Voilà qu’on  nous  empêche même une  langue  qui puisse nous aider  à nous  écmanciper !
Salutations à mes collègues
Quant à ceux qui ne comprennent pas la langue arabe , et ses  expressions décentes , je leur dis: Paix (Salam) !
Brahim  Bilal Ramdane
Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire