Après la tempête « Hamid Chebatt » .. Le Parti marocain Istiqlal à Nouakchott pour mettre fin à la rupture


Le Congrès national du parti au pouvoir en Mauritanie (Union pour la République), qui s’est achevé samedi 2 mars à Nouakchott, la capitale, a enregistré une forte présence du parti marocain Istiqlal.

Le parti marocain Istiqlal a participé au congrès UPR de Nouakchott,  avec une délégation conduite par le chef du parti, Nizar Baraka, accompagné des membres du Comité exécutif, Moulay Hamdi Ould Errachid, Rahal Al-Makkawi et Noureddine Madiane.

Selon les observateurs , les relations entre les deux voisins (Mauritanie, Maroc) se sont récemment améliorées, après plus de cinq ans de battement  dont les   plus importants  étaient provoqués par  le discours de Hamid Chebatt  , ancien dirigeant du parti Istiqlal disant que :  »La Mauritanie est devenue un État indépendant , alors que c’est un territoire purement marocain » et le séjour au Maroc  de l’opposant , l’homme d’affaires mauritanien Mohamed Ould Bouamatou, avant qu’il ne soit finalement expulsé.

Au cours de cette période de malentendus, , les médias marocains avaient  également, pour leur part,  évoqué le ressentiment du Royaume quant au  du rapprochement entre la Mauritanie et l’Algérie  et ses positions, parfois en harmonie avec celles  du Front Polisario, qui revendique à la séparation  du Sahara occidental,  du sud du Maroc.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=46893

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire