https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Ahmed Ould Mohamed: Des idées « café-au -lait », qui ne méritent pas d’être prises au sérieux.

Résultat de recherche d'images pour "president mauritanie sortant et entrant images"L’approche des élections Présidentielles prochaines a mis le pays dans une situation particulière, où l’espoir se mêle à l’inquiétude et où l’Etat n’a jamais été aussi absent. Une absence « physique » qui semble voulue pour servir d’autres desseins.
Pourtant, ces élections devraient être l’occasion d’une « délivrance » pour tous. A commencer par le Président « sortant », qui espère entrer dans l’histoire par la grande porte, après s’y être introduit (de nuit) par une porte de services.
Une entrée dans l’histoire Afro-Arabe, où les présidents qui refusent de violer leurs constitutions pour se maintenir au pouvoir sont très rares. En plus, cette façon d’entrer dans l’histoire a ceci de particulier : elle lui garantit, sa sécurité, celle de ses biens, et surtout le maintien de son autorité.
Devinette. Seul, le nouveau candidat, que le Président sortant a choisi pour lui succéder, détient la clef et la réponse à cette énigme. C’est aussi un record qu’il faut ajouter au crédit de l’auteur de la « décennie du développement » et qui ne marquera pas de donner des idées à ses confrères du Continent.
Bref, si quelqu’un attend beaucoup des prochaines Présidentielles, c’est bien « le partant ». Curieux, non ? C’est surtout osé, et il n’y a que chez nous qu’une telle aberration est soutenue et applaudie.
Au fait, qui sommes-nous ? Et sommes-nous, encore, vraiment nous ? A cette question, banale, l’opposition se devait d’apporter une réponse, au travers de sa stratégie électorale pour la conquête du pouvoir et pour une difficile transition vers la démocratie.
Une opposition que la hantise de l’union et de la victoire, oblige à envisager des alliances presque contre nature et dont l’issue est incertaine. Doit-elle partager le pessimisme et la ‘démission’ qui, ont cours en ce moment et qui tendent à devenir « une ligne de masse », ou tenter de relever le défi, pour le principe ?
Une chose est quasiment certaine : les urnes ont toutes les chances de refouler du monde, bien avant le jour-J. L’appel du Ministre de l’Intérieur à répondre « favorablement à toutes les exigences de l’opposition liées aux élections » en est la meilleure preuve.
Car, comme disent ‘Ehil-el-7ajra (les gens de la pierre), ‘si un aveugle vous défie, c’est qu’il a déjà son caillou sous le pied’.
Les observateurs extérieurs et ‘neutres’, c’est-à-dire ceux de l’occident, auront un faible penchant pour l’approche initiée par le Président sortant, qui a respecté, formellement, la Constitution.
En général, ils ne demandent guère plus. Quant au reste du monde, il n’attend que les cartons d’invitation aux cérémonies.
Doit-on aller voter quand même, ou attendre ce que ELMOURITANIYA-TV nous servira
Ahmed Ould Mohamed

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire