Le directeur de la télévision mauritanienne refuse de retirer sa plainte. Le président de la République intervient et libére le mari de sa soeur!

 Une querelle  a éclaté mercredi,dans le bâtiment de la télévision d’Etat au centre de Nouakchott, entre le directeur général de la télévision Abdellahi Ould Ahmed Damou, et le fournisseur Sidi Ould  Dellahi,  mari de la sœur cadette du président Mohamed Ould Abdel Aziz.

 

Après la querelle, le directeur de la télévision a contacté  des  policiers et  leur a demandé d’arrêter Ould  Dellahi Quelques heures après l’arrestation, le Premier ministre Bechir Demba  téléphone au directeur de la télévision  pour lui demander de retirer la plainte contre le mari de la sœur du président.
Le directeur a refusé la demande au motif que, s’il le faisait, il apparaîtrait faible devant les travailleurs de son institution , présents au moment des insultes.
Il a dit que la libération de Ould  Dellahi ne se fera pas avant qu’une sanction lui soit infligée par  la justice , comme   prévoit la loi pour ses semblables  !.
Le Premier ministre a coupé la communication  et quelques minutes plus tard, Ould Ahmed Damou  reçoit  un appel anonyme lui disant:
que Ould  Dellahi a  été relâché , par la police, sur ordre direct du président de la République!
La nouvelle de sa libération  a été confirmée par la suite , par  Ould Ahmed Damou lui même, au travers de  ses propres sources.
Source : https://www.anbaa.info/?p=46808
Traduit par adrar.info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire