Note de François-Xavier Fauvelle sur les pièces de monnaie trouvées à Zouerate et commentaires Dr Mariella Villasante Cervello, le 28 février 2019

Après avoir pris connaissance de la découverte des pièces en or et cuivre dans le désert proche de Zouerate (localité de Z’Ghaoula), j’ai demandé à l’archéologue et historien François-Xavier Fauvelle, spécialiste de l’histoire ancienne d’Afrique, élu en novembre 2018 à la Chaire Histoire et archéologie des mondes africains du Collège de France, quelques renseignements à partager avec les lecteurs mauritaniens d’Adrar Info.

Ses réponses apportent des informations éclairantes sur la découverte. Nous espérons que le ministère de la Culture et l’Université de Nouakchott s’intéressent à la question et que les pièces retrouvées puissent être expertisées par des archéologues rapidement.

Voici ses commentaires :

« La photo ne permet pas de savoir s’il s’agit de monnaies d’or ou de bronze, ou bien de bronze doré, et il nous manque bien sûr les revers (et les éventuelles inscriptions), les dimensions et le poids de chacune d’elles. Mais les spécimens photographiés ressemblent furieusement à des « fulûs » (monnaies divisionnaires) en bronze émis par les sultans alaouites au XIXe siècle. On y retrouve l’étoile à 6 branches et le bouton central.

Il ne s’agit à coup sûr pas de monnaies almohades. Les monnaies almohades sont très différentes et facilement reconnaissables : elles sont soit carrées, soit rondes avec un carré inscrit ; elles portent des inscriptions et jamais d’étoiles ; elles sont d’une qualité de frappe remarquable.

La présence de l’étoile à 6 branches (ou parfois à 5 ou à 8 branches) est fréquente sur les monnaies alaouites marocaines, où elle a pour nom « sceau de Salomon » ; cet emblème n’a pas de relation avec les présence éventuelle de communautés ou de commerçants juifs. »

Monnaies trouvées en Mauritanie

[ Voirhttp://cridem.org/C_Info.php?article=720476 , https://adrar-info.net/?p=52345]

Commentaires et notes

• Les « fulûs » (singulier fals) étaient des monnaies de cuivre d’abord produites par le califat des Omeyyades (661-750) et des abbassides (750-1258), à partir de la fin du VII siècle. Le terme vient de « follis », pièce de cuivre romaine puis byzantine. Les fulûs présentaient des inscriptions en arabe sur l’une des deux faces et ils ont été produits jusqu’au XIX siècle.

• Le « Sceau de Salomon ou de Souleyman » a fait partie des armoiries du Maroc et ornementait le drapeau rouge jusqu’u début du XXe siècle, et ensuite il a été remplacé en 1915 par l’étoile à cinq branches actuelle. Rappelons que Souleyman et Daoud sont des prophètes chez les juifs, chez les chrétiens et chez les musulmans.

Résultat de recherche d'images pour "Monnaie fals de Syrie avec une étoile à 6 branches (Ayyoubides de Hamah al Muzzafar II, 626-642H)"

Monnaie fals de Syrie avec une étoile à 6 branches (Ayyoubides de Hamah al Muzzafar II, 626-642H)

Maroc - Soliman 1er - 2 falus - 1230 (Marrakech)

Monnaie en bronze, avec le sceau de Salomon, 1230H (=1814-1815 du calendrier grégorien), Maroc

[Site Monnaies d’antan: http://www.monnaiesdantan.com/vso3/maroc-soliman-1er-falus-p1339.htm ]

• En conclusion, suivant les indications du Pr François-Xavier Fauvelle, on peut considérer comme plausible la possibilité que les monnaies trouvées en Mauritanie soient des fulûs d’origine marocaine et qu’elles circulaient dans le territoire saharien devenu la Mauritanie.

(Dr Mariella Villasante Cervello).

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire