La surprenante histoire de la « dépouille d’Atar »

Résultat de recherche d'images pour "cimetiére mauritanie image"Mardi dernier , une personne peuple est décédée des suites d’une maladie. Après la prière funebre qui s’est déroulée à la mosquée Ould Mouhoud à Teyaret et à laquelle ont assisté de nombreux fidèles,puisqu’elle a eu lieu concomitamment avec  celle de El Maghrib (crépuscule), les parents du défunt décidérent  de le transporter dans un bus pour l’inhumer dans sa ville natale Atar.

En cours de route, le bus est tombé en panne, et un véhicule Hilux Toyota, deux cabines , pick up, qui le suivait et à bord duquel  son propriétaire non accompagné , s’est arrêté .. Ayant  constaté la dépouille dans le bus, le chauffeur  en bienfaiteur proposa aux parents du défunt  de la transférer dans son véhicule plus convenable.

Arrivés à Atar , les deux véhicules se garent au Reg Essla (aire découverte destinée aux  prières des fêtes religieuses) où un grand nombre de gens attendaient. Une seconde prière  est accomplie, puis on remit la dépouille dans le même véhicule  et direction le cimetière situé à la sortie Ouest de la ville vers Azougui.

Il  fait déjà tard dans la nuit,  et une fois arrivé sur les lieux, constatant que tout le monde est descendu de son véhicule, , le bienfaiteur , avança , braqua à droite et sortit du cimetière .

Les gens sur place pensaient qu’il allait juste faire demi tour , pour bien placer  la malle arrière du véhicule,  prés de la tombe ouverte depuis quelques heures. Ce ne fut pas le cas!!!

Vu que  personne ne connait le bienfaiteur  et que personne n’a relevé le numéro d’immatriculation de son véhicule. C’est d’abord l’expectative, puis la colère, puis la peur de la malédiction puis la confusion générale.  Les cris se firent entendre, les téléphones se mirent à crypter et scripter, les alertes sont lancées, les  autorités sont réveillées.

Le bienfaiteur très exténué par le voyage,vitres du véhicule fermées pour se protéger du froid des nuits d’hiver d’Atar ,  se dirigea chez lui, entra par le garage qu’il ferma après lui .

Après un grand branle bas et recherche dans les differents quartiers de la ville, les échos parvinrent chez le bienfaiteur, qui , mine de rien , sortit  et vérifia son véhicule . il constata que la dépouille y est toujours.

Que Dieu nous  donne longue vie  pour la raconter (يعملن انتم سالم و انردها   )

 

Redaction adrar.info

 

 

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire