Le général Ghazouani en Mauritanie .. La soupe Emiratie pour anéantir les islamistes et maintenir l’armée dans le palais

 Les visites fréquentes du président mauritanien, Mohamed Abdul Aziz, aux Émirats arabes unis ont suscité des interrogations, d’autant plus qu’elles se déroulent à l’approche des élections présidentielles prévues pour le milieu de l’année.
Samedi, pour la deuxième fois en moins d’un mois, Ould Abdel Aziz est revenu  dans ce pays à partir duquel il avait  annoncé il y a deux semaines qu’il ne briguera pas un troisième mandat présidentiel et a proposé son ministre de la Défense, le général Mohamed Ould El Ghazouani,  pour lui succéder au palais présidentiel.
Des informations importantes  révélées par des sources privées à  « anbaa Info » font référence à un  rôle discret joué par les Émirats arabes unis dans le but de dessiner la forme du prochain gouvernement en Mauritanie en maintenant le régime militaire.
Nos sources ont confirmé que le choix  du général Ghazouani, très proche des Emirats Arabes Unis, constituait une consultation difficile et épuisante dans laquelle l’homme fort des Emirats arabes unis, Mohamed Ben Zayed, avait persuadé  Ould Abdel Aziz d’en faire son successeur  !
En outre, les sources s’attendent à ce que le premier décret présidentiel publié après l’arrivée du général Ghazouani au palais présidentiel serait de placer les Frères musulmans dans la liste des organisations terroristes et la dissolution du parti « Tawassoul  » .
En outre, il semblerait, selon des informations concordantes  que les Qatariens et les islamistes aient signé une tactique en Mauritanie, à la suite de  la déclaration deOuld Abdel Aziz,évoquant son départ du pouvoir et la nomination de Ghazouani, lui succédant .
Le penseur islamique Mohammed Mokhtar Shankiti, résidant à Doha,ayant écrit que  Ould Ghazouani, combinera entre la satisfaction  personnelle  de son ami Ould Abdel Aziz et la rupture politique avec son régime!.
Selon un blogueur  : « Peut-être que  les islamistes en Mauritanie et Chinguetti à,Doha, ne s’imaginent pas que  le règne de Ould Ghazouani demain,voulu par les Emiratis,   sera plus militarisé et moins démocratique .
Source : https://www.anbaa.info/?p=46241
Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire