https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Mauritanie : la présence du riz plastique se confirme…

Mauritanie : la présence du riz plastique se confirme…Une famille mauritanienne demeurant dans la moughata de Sebkha a été hospitalisée après avoir consommé du riz plastique selon des sources médicales contactées par Sahara Medias. Cette famille a séjourné quelques jours dans un centre de santé et subi des examens qui ont permis aux médecins de faire valoir la consommation du riz plastique dangereux pour la santé.

Les autorités ont ouvert une enquête qui a confirmé l’entrée sur le territoire mauritanien, depuis la ville de Rosso, de camions transportant des quantités de riz plastique.

L’enquête a conduit à l’arrestation de commerçants dans la moughata de Sebkha pour des doutes sur leur implication dans la mise sur le marché mauritanien de riz plastique.

Une grande controverse était née il y a près de deux ans autour de la présence sur le marché mauritanien de riz plastique ce qui avait amené les autorités à mettre sur pied d’une commission ministérielle et une commission technique chargée de mener des investigations.

Les deux commissions sont arrivées à la conclusion que les quantités de riz disponibles sur le marché étaient bonne à la consommation et qu’il n’y avait pas de riz plastique sur le marché Mauritanie.

D’autre part, il y a près de deux semaines l’association mauritanienne pour la protection des consommateurs et la protection de la nature avait demandé l’ouverture d’une enquête à propos de la présence sur le marché d’importantes quantités de riz avarié, prélevées sur les stocks de l’ancienne SONIMEX et vendues par la commission chargée de la liquidation de cette société en faillite portant une mention selon laquelle ce produit est impropre à la consommation humaine et animale.

Dans son communiqué l’association estimait cette quantité à 23.000 tonnes, vendue en trois lots à des commerçants de la place avec la recommandation qu’elle n’était pas destinée à la consommation humaine.

Source : Sahara Médias (Mauritanie)

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire