https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Tourisme : RENCONTRE AVEC LE VRAI DÉSERT entre TOURINE dans le TIRIS ZEMMOUR et EL GHALLAOUIYA

Partir à la rencontre de l’autre et de soi-même… N’est ce pas l’essentiel lorsque l’on a l’intention de sillonner le désert !


Cette expérience je l’ai vécue à plusieurs reprises depuis 2002 de façon différente en Mauritanie,que ce soit dans l’Adrar, le Tagant,le Gorgol et le long du Fleuve Sénégal ou cette fois-ci dans le TIRIS ZEMMOUR situé au nord du pays.
Le début du circuit passera par la visite du monolithe de BEN AMIRA avec un bivouac proche de AICHA (qui m’interpelle à la vue de cette belle sculpture…)
Le passage de ce fameux train du désert de jour, de nuit avec son grand faisceau qui avance lentement …200 wagons je les ai comptés hhhh
Le site Minéralier de Fderik impressionnant, proche de la ville de Zouerate attractive et propre et qui mérite d’y séjourner qqs jours…
Ensuite nous nous dirigeons plus vers l’inconnu, le moins touristique,le moins peuplé, le plus monotone…. et pourtant comme dirait THÉODORE MONOD celui qui nous fait entrer dans notre intérieur malgré nous !
Direction TOURINE et à ce niveau l’importance d’une équipe soudée tant au niveau de l’encadrement, de la conduite, du véhicule, de la piste à tracer ou à suivre sont des éléments à englober dans une démarche confiante et sereine…
Imaginez un peu pendant 2 jours un paysage plat à perte de vue,rocailleux,des traces peu nombreuses de pneus, aucun arbuste, des lézards fouette- queue , le ciel qui prend tout l’horizon, le reg pour le bivouac
C’est le même décor partout ,mais parfois un signe du destin, la rencontre avec un nomade et son troupeau de chèvres ou de chameaux …
A ce moment là, nous observons les gestes ancestraux de ces hommes humbles, souriants, un peu craintifs au début qui nous saluent…. leur priorité….. ce n’est pas celle à laquelle nous pensions nous , ou y a-t-il un restaurant? Entendez par là du pâturage car cette année il a plu beaucoup dans certaines zones du TIRIS ZEMMOUR et les animaux ont besoin de nourriture. Mais malheureusement pas dans cette zone …
Des moments de partage et de réflexion ou l’on se sent impuissant ,ou nos questions restent sans réponses…
Comment font-ils pour vivre en ascète , tout en étant reliés au monde..?…
Je suis admirative de ces hommes nomades qui nous rappellent tant l’essentiel dans la vie
Échanger, communiquer et partager sans violence …Ce sont des êtres de lumière qui vivent dans l’ombre !
La suite du circuit sera plus sportive lors du passage des dunes du MAQTEIR (sublimes ) avant la superbe arrivée sur le fortin militaire de El GALLAOUIYA  avec pour toile de fond le Mont TIKIKA ,le plus gros sites de peintures rupestres et cela donne le vertige ( Antilopes,girafes,éléphants,rhinocéros, bœufs ,hommes,chars) …… la visite du petit musée de El BEYYED haut lieu archéologique ( Bifaces,grattoirs ,)Yeslem nous honore de ses souvenirs avec Théodore MONOD, le cratère du Guelb ER RICHAT…..La ville ancienne de OUADANE …..avec la rue des 40 savants ….. Tout à découvrir par soi-même

Ce circuit n’aurait pu se faire sans :
- la compétence et le sérieux de Sidi AHMED NEMOUD propriétaire de l’AUBERGE-CAMPING INIMI  à ATAR qui m’a toujours suivi dans mes projets de parcours …
- la confection de nos repas variés le long du circuit de EDINE qui en dehors des circuits
Vient de créer sa propre ONG de  (foot) le but étant de sortir certains jeunes de la pauvreté ou
Du désœuvrement… un bel investissement basé sur le respect de chacun…
-la conduite professionnelle d’Ahmed ,époustouflant,un vrai pisteur, taxi brousse proche
De ces populations rencontrées ….
En un mot merci à mes amis(es) Mauritaniens qui m’ont fait aimer ce pays attachant ….


Le 27 janvier 2019
Monique GUERRA

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire