https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Un Etat du Golfe a élaboré un plan pour imposer sa « personnalité préférée » en tant que président de la Mauritanie

Le site anbaa. Info a reçu des informations exclusives , particulièrement  privées,  indiquant  qu’une « démarche discrète » dirigée par un État du Golfe, est en préparation,  concernant le choix du prochain président de la Mauritanie.
Selon les sources de « anbaa. info » un Etat du Golfe, a entrepris  des efforts discrets qui ont abouti à  la publication d’une déclaration de la présidence de la République mauritanienne, alors que  le président se trouvait hors du pays, dans laquelle , il déclare  ne pas se présenter aux élections présidentielles,car cela est non  autorisé par la Constitution!
La déclaration, selon les sources de « anbaa.Info « ,  ne porte pas l’entête  de la présidence de la République islamique de Mauritanie et les membres du gouvernement n’ont  pas été consultés lors de  sa préparation  ..!
En outre, les dirigeants des partis d’opposition mauritaniens ont accueilli avec  satisfaction cette déclaration , au moment où  leurs collègues dans   la majorité au pouvoir, étaient sur  le point de sceller un plan menant à un amendement constitutionnel par le parlement, qui ouvre  au président Mohamed Ould Abdel Aziz la possibilité de rester au pouvoir.
Nos sources, ont parlé d’un vaste projet préparé par l’État du Golfe qui comprend , la création d’une « salle spéciale pour les opérations « et le versement de fonds importants pour que la » personne préférée « , puisse accéder sans heurt et avec calme , à la tête du  régime mauritanien , lors des élections prévues pour le milieu de cette année!.
Dans le cadre des  analyses politiques, des observateurs ont récemment observé,l’existence d’une  lutte silencieuse croissante, entre les États du Golfe visant à soutenir des centres d’influence au sein des élites politiques mauritaniennes;
La Mauritanie est fortement présente dans le conflit du Golfe pour plus d’une raison: Elle a rompu ses relations diplomatiques avec le Qatar, en faveur de l’alliance Emirato-saoudienne;
Mais cela ne signifie pas que le Qatar a perdu ses cartes en  mauritanie, car il a maintenu son soutien au parti Tawassoul des frères musulmans et a continué de défendre ses intérêts dans la région, par le biais de son ambassade en République du Mali. Tout comme il a conservé ses lignes de distribution caritatives  secrètes à ses partisans en Mauritanie.
Le  parti Tawassoul et le forum de l’opposition comptent sur le  soutien turco-qatari, lors des prochaines élections.
L’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis comptent  eux, sur la confiance qui règne en  l’actuel président, Mohamed Ould Abdel Aziz, dont la récente déclaration ,  communiquée depuis
Abou Dhabi évoquant  le respect de la Constitution et la prévention de toutes les tentatives populaires et parlementaires visant à changer ses articles,  est considérée  une grave erreur.
Une  capitale du Golfe est-elle intervenue dans ce dossier  mauritanien , ?
Existe-t-il un accord sur les points de vue entre Abou Dhabi et Riyad concernant  le successeur du président Mohamed Ould Abdel Aziz?C’est ce que pensent certains  observateurs.

Source : https://www.anbaa.info/?p=45878
Traduit par adrar.info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire