Le SNES annonce un débrayage le lundi 18 février 2019 de 10 heures à midi

Le SNES annonce un débrayage le lundi 18 février 2019 de 10 heures à midi SNES - Jeudi 17 janvier courant, le SNES a déchargé une plateforme revendicative assortie d’un préavis de débrayage dans les établissements d’enseignement secondaire sur l’étendue du territoire national le 18 février 2019 si le Syndicat ne reçoit une réponse concrète à sa plateforme.

Le texte de la plateforme :

À Mme la Ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle

Objet : Plateforme revendicative assortie d’un préavis de grève

Mme la Ministre,

Au nom du Syndicat national de l’enseignement secondaire, j’ai l’honneur de vous présenter la plateforme revendicative suivante :

1. Augmentation substantielle des salaires ;

2. Libération des avancements et paiement intégral de leurs arriérés ;

3. Promulgation et mise en œuvre du statut de l’enseignement secondaire convenu entre les syndicats et le ministère ;

4. Intégration des enseignants contractuels dans la fonction publique et leur formation ;

5. Renforcement des infrastructures scolaires et fourniture d’outils pédagogiques ;

6. Réduction du nombre d’élèves par classe à 30 au maximum ;

7. Respect des critères d’affectation et de promotion en concertation avec les syndicats ;

8. Augmentation de la prime d’éloignement et sa généralisation ;

9. Augmentation de la prime d’équipement et son payement au début de chaque année scolaire ;

10. Un costume uniforme pour tous les élèves ;

11. Formation continue et amélioration de la formation initiale ;

12. Octroi d’un terrain pour chaque professeur là où il voudrait s’installer ;

13. Augmentation des allocations familiales pour contribuer efficacement à l’éducation des enfants.

Si le syndicat ne reçoit pas une réponse concrète à cette plateforme, il entamera une grève dans tous les établissements de l’enseignement secondaires sur l’étendue du territoire national le lundi 18 février 2019 de 10 heures à midi. Et ce, conformément à l’esprit de l’article 14 de la Constitution de la République islamique de Mauritanie, la loi n° 009-2015 du 27/01/2015 relative à l’exercice du droit de grève dans les services publics et l’article 21 de la loi n° 09/93 du 18/01/1993 portant statut général des agents et contractuels de l’État.

Je vous prie d’agréer mes salutations distinguées.

Le Secrétaire général

Sidi Idoumou BOUDIDE

Source : SNES

via cridem
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire