https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Une cellule de crise pour suivre le dossier des migrants mauritaniens détenus au Maroc

السفير الموريتاني في الرباط محمد الأمين ولد آبي
La Mauritanie a mis en place une cellule de crise à l’ambassade marocaine à Rabat, pour suivre l’évolution de l’affaire concernant le naufrage d’un bateau de migrants irréguliers, dans les eaux marocaines, ont indiqué des sources gouvernementales.
Les sources diplomatiques ont déclaré que la cellule de crise est constituée  par l’Ambassadeur Mohamed Lemine Ould Abbe,  le conseiller en charge des affaires consulaires et un certain nombre de diplomates travaillant à l’ambassade,
La source  a ajouté que la cellule était en contact permanent avec les autorités supérieures à Nouakchott, en particulier avec le Premier ministre Mohamed Salem Ould Bechir, confirmant qu’il suivait directement les événements, s’informant de l’évolution de la situation et donnant des instructions.
Les sources diplomatiques ont ajouté que la cellule avait également commencé à contacter tous les organismes  marocains concernés, en particulier le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, en plus des services de sécurité concernés, soulignant que tous ces organes ont confirmé qu’il n’y avait aucun cas de naufrage de bateau , à aucun lieu  dans les eaux territoriales du Royaume du Maroc ,ni de  victimes.
S’agissant des migrants arrêtés , la source a déclaré que l’ambassade de Mauritanie à Rabat avait agi  immédiatement après avoir été informée de leur  arrestation par les autorités marocaines,
Et que  l’ambassadeur a envoyé le consul chargé des affaires consulaires  dans  la ville de Nador afin de constater sur place leur situation , et  les écouter.  Les  détails de cette  mission ont été  transmis au ministère des Affaires étrangères à Nouakchott.
La source a confirmé que des travaux étaient en cours pour achever l’identification de l’identité de 19 personnes qui se disent etre de nationalité  mauritanienne,  avant d’être déportées à Nouakchott après l’identification .
La source a affirmé  la présence de plus de 150 migrants en situation irrégulière appartenant à plusieurs autres nationalités africaines, notamment le Mali, le Sénégal, la Gambie, la Guinée et le Cameroun.
La source diplomatique mauritanienne a déclaré que la cellule de crise formée par le gouvernement mauritanien est en réunion permanente jusqu’à ce moment et que
 l’ambassadeur poursuit ses contacts à divers niveaux pour explorer si du nouveau à ce sujet, tout comme il continue de coordonner ses activités avec les autorités marocaines.
Des familles mauritaniennes vivant dans des villages de la Wilaya du Guidimagha  ont déclaré mercredi avoir reçu l’assurance de la mort de 19 de leurs fils après le naufrage d’un bateau transportant des migrants en situation irrégulière dans les eaux territoriales marocaines.
Source : https://www.alakhbar.info/?q=node/15408
Traduit par adrar.info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire