https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Ould Ahmed al-Waqhef : Lier la stabilité d’un Etat à une personne est inacceptable

L’ancien Premier ministre et député à l’Assemblée nationale, Yahya Ould Ahmed al-Waqhef, a déclaré qu’il est moralement inacceptable de lier la stabilité d’un Etat  à une personne, ajoutant que les expériences confirment également que  ce qui n’a pas été  réalisé en  dix ans, ne peut donc l’etre (allusion à la présidence pendant 2 mandats de Ould Abdel Aziz)  .

Ould Ahmed al-Waqhef a estimé que les portes sont bloquées devant  tout amendement constitutionnel crédible. Il  a signalé, par ailleurs  que,  la session parlementaire s’achève et que sa prolongation n’est possible que sur convocation  du Président de la République. Les lois statutaires exigent au moins quinze jours  pour l’etude   d’un projet de loi , lequel doit  tout aussi , passer par   le Conseil constitutionnel  pour examen.

Ould Ahmed Waqhef  a déclaré que le parti de l’alliance démocratique (ADIL)  ne peut être classé dans l’opposition au sens conventionnel du terme, en vertu de son vote pour  le programme du gouvernement et de son soutien aux projets de loi que ce dernier  introduit au   Parlement, les autres partis de l’opposition quant à eux, rejettent tout amendement constitutionnel pour le moment.
Ould Ahmed al-Waqhef a accusé certains députés d’user de leur influence pour obliger d’autres   députés à signer l’amendement constitutionnel controversé .

Il a indiqué qu’il est  inexact de dire que le président Mohamed Ould Abdel Aziz (sans le nommer) est la seule personne capable de sortir  le pays de ses crises, car ses expériences pendant une decenie ne font  pas consensus entre tous les partis politiques en Mauritanie.

 

source : http://zahraa.mr/node/18896

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire