https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Un député qualifie les manœuvres d’amender la Constitution de « piège dangereux » pour le Président Aziz

Un député qualifie les manœuvres d'amender la Constitution de Alakhbar - Le député du parti « El Ghad » Khalil Ennahoui, membre la Majorité présidentielle, a qualifié l’amendement constitutionnel de « piège dangereux » tendu au Président, se demandant « s’il existe une forte opposition au Président pour lui tendre ce piège dangereux, avec tout ce que cela entraîne comme conséquences et répercussions? ».

Le parlementaire s’est interrogé également, dans un écrit intitulé « La Constitution n’est pas un Saint Coran, mais… », si l’attachement de certains au Président, ne l’expose pas au plus grand préjudice moral.

M. Ennahoui a assimilé les manœuvres visant à modifier la Loi Fondamentale de tentative d’enlever au Chef de l’Etat son image d’homme de valeurs et de le présenter sous l’apparence de l’homme des contradictions avec soi même et avec son époque, de quelqu’un qui renie son serment, d’illusionniste croyant que la vie est impossible sans lui, surtout qu’il ne cesse lui-même de réitérer le respect de ses promesses.

Le député dit également craindre que les initiateurs du projet de proposition de révision de la Constitution, ne soient surpris, malgré leurs bonnes intentions, de résultats contraires, qui déforment les acquis, approfondissent les fissures et ajoutent des défis nouveaux aux défis existants.

Traduit de l’Arabe par Cridem

https://alakhbar.info/?q=node/15327

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire