https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Ould Moham : L’affaire de Samoury Ould Bey est une falsification ouverte et une menace à la paix civile

Le chef du parti au pouvoir, l’Union pour la République en Mauritanie, Sidi Mohamed Ould Maham , a déclaré que la crise créée par le leader syndicaliste de l’opposition, , Samoury Ould Bey après la dernière réunion tenue à la fonction publique, démontre  la capacité de certains à falsifier, au moindre  cliquetis la réalité pour perturber  la paix civile .


Ould Maham a dit que le moins qu’on puisse dire de cette histoire,  est  qu’elle est  mensongère, de l’avis unanime de tous le  présents . Et que son auteur  a essayé par un coup de stylo (ou touche de clavier)  de heurter  l’unité interne du pays et enflammer la sédition.
Et malgré cela,  il continue de refuser toujours de présenter des excuses et insiste sur sa version non fondée, selon l’assistance , pourtant,constituée  de tous les tendances politiques du pays et de tous les groupes ethniques.
Ould Maham s’est  dit  surpris par l’appel de certains à ouvrir une enquête sur la question , affirmant qu’il s’agit d’une fabrication dont l’auteur ne s’est pas donné la peine  de déposer lui-même une plainte auprès de la police sachant mensonge son accusation.

Les présents sont unanimes que c’est une affaire montée de toute pièce . Quelle est la justification avancée pour ouvrir l’enquête? Pourquoi insistons-nous pour l’ouvrir alors que nous sommes aussi sûrs que Samoury est le  menteur?
Ould Maham  a critiqué le communiqué  de la Charte des droits des haratines, affirmant qu’il(le communiqué) a  enlevé toute crédibilité à cet organisme, en raison de sa solidarité avec  Samoury  dans sa revendication dénuée de fondement, soulignant que la tentative de quiconque  à  se porter parrain d’une couche sociale particulière, n’est pas recevable.
« Même si nous supposons que  Samoury  a été menacé de mort ou par une arme , quelle relation en cela avec des Bidhane et Hratine ?

Il s’agit d’un crime dont les procédures de traitement sont connues et   les crimes se produisent constamment . Cet incident n’a rien à voir avec les Bidhane , Haratine ou paix sociale . Et la tentative d’appeler à des guerres civiles pour atteindre des objectifs politiques est inacceptable.  »

 

Source : http://zahraa.mr/node/18773

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire