Abdel Kader Ould Mohamed : Quand la mayonnaise tribalo – régionale ne prend plus..

Y’en a marre de ces initiatives de soutien qui , au nom de la région où de la tribu vont , de temps en temps , à contresens du sens de l’Histoire et du bon sens .

Il est grand temps d’en finir avec ces vielles recettes de la politique politicienne que le parti unique avait légué à son monstrueux successeur : le parti ethnique .

 


Il faut trouver la voie et les moyens pour sortir, sans dégâts , de ce scandaleux cercle vicieux dans lequel nous nous sommes enlisés en faisant croire à des notables auto proclamés pour défendre leurs propres intérêts sous couvert de l  » l’honneur de la tribu  » avec l’argent, pas toujours propre sinon souvent sale , qu’ils possèdent une légitimité obligeante pour l’Etat de Droit .
Je pense que nous ne pouvons plus, logiquement , nous permettre de tolérer les regroupements à tendance tribalo – régionalistes au moment où des voies de plus en plus gênantes s’élèvent pour dénoncer la marginalisation réelle ou supposée de certaines composantes ethniques ou sociales de notre peuple .
À mon avis , l’unique voie est celle qui consiste à consolider la croyance commune à l »Etat de Droit et des institutions , en encourageant les rassemblements fondés sur les solidarités citoyennes. dans le cadre des partis politiques ainsi que des organisations de la société civile .
Il est , surtout, temps de savoir , par-delà les positionnements politiques actuels , que cette forme de féodalité politicienne, qui se renouvelle sans cesse , tel le phénix qui renaît de ses cendres, constitue , par son style fondé sur l’hypocrisie du m’as tu vu ? , le principal obstacle à l’émancipation politique et sociale du peuple mauritanien .
Le temps est venu pour faire savoir à ces figures d’acier qui défilent dans le carnaval de la primitive féodalité tribalo – régionale , en usurpant une vraie fausse légitimité , que leur mayonnaise ne prend plus !
Abdel Kader Ould Mohamed (AKM)

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire