Mauritanie : ces Présidents qui ont marqué notre Histoire moderne ! 1ière Partie + Vidéo

« Dès le 28 novembre 1960, nous avons décidé, contre vents et marées, en dépit de notre pauvreté, de notre dépendance vis à vis de l’extérieur et des revendications territoriales de nos voisins, d’imposer le jeune État mauritanien sur la scène internationale, de rassembler en un seul peuple, des populations aux cultures diverses, et d’insuffler à celui-ci le désir et la volonté de bâtir un avenir commun, meilleur pour eux-mêmes et pour les générations futures », écrit Moktar Ould Daddah dans un passage de ses mémoires.

Pour recadrer un peu le débat,il va falloir jeter un regard diachronique sur les moments forts de notre Continent africain ! En avril 1958 se tiendra la première conférence des États africains indépendants et ce fut lors du Congrès de Cotonou, en juillet 1958,au moment où certains pays africains dont mon pays la Mauritanie et l’Algérie pour ne citer que ces deux pays se battaient pour avoir l’indépendance, que le concept des États-Unis d’Afrique apparut et pour la première fois durant cette conférence où Nasser,Lumumba,Nkrumah entre autres étaient aussi présents !

Ce concept révolutionnaire se heurta à un vice de forme car beaucoup de pays n’étaient pas encore totalement indépendants et c’est pour cela qu’il sera très tôt effacé d’un revers de main,vilipendé et abandonné à cause des divergences entre le panarabisme,puis le panislamisme prôné par Gamal Abd Nasser d’Égypte qui n’avait pas pu obtenir l’unanimité quant à la condamnation d’Israël en faveur de la Palestine et son fameux projet qui visait l’internationalisation du Conflit algérien en guerre contre la France ! C’est cette donne là qui fera dire,dans un élan de panislamisme moderne,au  délégué du Niger Mr Djibo Bakari,en juillet 1958,à Cotonou: « nous voulons une Afrique unie du Caire à Johannesburg . »

Tout ça finira par conduire les dirigeants africains,début 1961,en présence de Maitre Mokhtar Ould Daddah ,à créer  l’Union Africaine et malgache (U.M.A) le 23 mai 1963,à Addis Abéba !

Et la Mauritanie dans tout ça lors de l’ère Mokhtar Ould Daddah ?

C’est dans ces conditions là,conditions  haut citées que la Mauritanie a pris son indépendance le 28 novembre,sous une tente perchée sur les crêtes des dunes de l’actuel Nouakchott et sous l’œil vigilent du Premier Président de la première République Mokhtar Ould Daddah .

Et ce fut le Président Maitre Mokhtar Ould Daddah qui est aussi considéré l’un des pères fondateurs de l’Union africaine qui,lors de cette Conférence donc de 1961 à Addis Abéba, dit,en substance :

« L’Unité africaine est notre préoccupation essentielle; car,comme je l’ai souvent expliqué,notre position géographique fait de nous un trait d’union naturel,entre l’Afrique noire et l’Afrique blanche .La Mauritanie est liée aux pays aux pays arabes par les liens ethniques et par un patriotisme culturel précieux .A l’Afrique noire,outre des liens ethniques solides,elle se rattache par sa géographie et,,depuis toujours ,par son économie .Le peuple mauritanien se trouve,par ce double fait,dans l’impossibilité de renier l’une ou l’autre de ses deux origines,ou de s’en couper totalement.Il est fier de symboliser ,dans l’harmonie des éléments qui le composent ,l’Afrique unie, dans sa diversité.D’où un exemple de cette unité qui est le but de tous » sic .

L’Histoire retiendra aussi que le Président Mokhtar Ould Daddah,Allah yarihmou fut,le père de l’indépendance et « le bâtisseur d’une Mauritanie multiraciale, multiethnique et multiculturelle » et puis l’homme qui dirigea la Mauritanie de 1960  jusqu’au coup d’État militaire du 10 juillet 1978 et dont l’Homme fort était le Colonel Moustapha Ould Mohamed Saleck sur fond de crise de la Guerre du Polisario .

C’est dans ce sens que je pense que vouloir nier ou gommer l’apport de ce sage Président charismatique  que toute l’Afrique aima aux moments forts et difficiles de son existence,c’est vouloir enlever à notre Histoire commune l’un de ses essentiels piliers d’identité nationale car,on sait tous que notre pays n’a pas été réellement ce qu’il est aujourd’hui sans ce père fondateur de la Mauritanie et sa génération !

Le Président Mokhtar Daddah finit par écrire ses mémoires intitulées :  « la Mauritanie contre vents et marées » où il a écrit : « Dès le 28 novembre 1960, nous avons décidé, contre vents et marées, en dépit de notre pauvreté, de notre dépendance vis à vis de l’extérieur et des revendications territoriales de nos voisins, d’imposer le jeune État mauritanien sur la scène internationale, de rassembler en un seul peuple, des populations aux cultures diverses, et d’insuffler à celui-ci le désir et la volonté de bâtir un avenir commun, meilleur pour eux-mêmes et pour les générations futures » .

Homme sage,natif de Boutilimit,Mokhtar Ould Daddah  a toujours été un grand Homme  respecté par tous ses pairs et par tous les grands Hommes de la planète qu’il a côtoyés !

Pour l’occasion,je rappelle à tous que son corps a été rapatrié après son extinction à Paris le 14 octobre 2003 où il vivait après la Tunisie dans son exil forcé de 23 ans suite au premier coup militaire qu’à connu le pays et son emprisonnement à Oualata . Ce sera après son décès donc en France que sa dépouille sera rapatriée à Nouakchott,dans un avion spécial accompagnée par son épouse Mariam Daddah,son fils ainé et l’ambassadeur de la Mauritanie à Paris et accueillie officiellement  et en grande pompe par le Président Maouiya Ould Sid’Ahmed Tayaa et une foule immense qui tient à lui rendre un dernier hommage .

Son ère fut marquée par la création et la frappe de l’ouguiya,monnaie nationale en plus des hauts et des bas de la mise en route des institutions d’un État dont la population est majoritairement bédouine et puis c’est lui qui nationalisa la Miferma,l’actuelle SNIM et qui initia la route de l’espoir et qui fera surgir des dunes la belle capitale Nouakchott …

Son corps a été inhumé,Allah yarihmou au cimetière de Nouakchott et là,ci-joint,vous pouvez voir la distinction qui marque sa tombe,cette dernière demeure pour ne pas dire tout ce qui reste de la mémoire de cette grande figure mauritanienne dont le nom,l’aura et le charisme dépassent tout entendement  .

Les prochaines publications relatives à ces Présidents qui ont marqué notre Histoire moderne parleront entre autres ,inchaa Allah,du Colonel Moustapha Ould Mohamed Saleck auteur principal du premier Coup d’État militaire  contre Daddah mettant ainsi fin à la sale Guerre du Sahara,puis du Colonel Haidalla,du Colonel Maouiya Ould Sid’Ahmed Tayaa et bien sûr de l’actuel Président Mohamed Ould Abdel Aziz qui,après deux mandats présidentiels bien chargés a su certes faire de la Mauritanie un passage obligé mais qui dit ne pas vouloir se présenter à sa propre succession lors des élections de 2019 parce que la Constitution mauritanienne qu’il ne tripatouillera pas ne le permet pas aussi !

Source : Idoumou OULD BEIBY

Image de prévisualisation YouTube
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire