SLEM : Nous rejetons les agressions d’enseignants dans l’exercice de leurs fonctions

Un certain nombre d’enseignants affiliés à l’Union libre des enseignants mauritaniens (SLEM) ont exprimé  leur dénonciation et leur rejet de ce qu’ils ont qualifié d’agression  verbale et physiques contre   une enseignante de l’école « Fatima Zahra » dans la moughataa  de Dar Naim au nord de Nouakchott.


Les enseignants ont annoncé, lors d’une manifestation mercredi matin 12 décembre 2018,une  grève ,pour  exiger des institutions  gouvernementales de  mettre  fin au phénomène d’agression contre le personnel éducatif.
Les enseignants participant au rassemblement  ont déclaré que  leur collègue a été agressée verbalement et physiquement mardi par le tuteur d’un éléve.

 
L’Union libre des enseignants mauritaniens (SLEM) a signalé qu’elle a entrepris   rapidement  une série de mesures  de protestation , depuis l’incident d’hier, dont la publication d’une déclaration concernat  l’incident l’organisation d’une visite de solidarité avec la directrice, ainsi que le dépot d’une   plainte contre la personne auteure de l’acte d’agression .

 

Source : http://zahraa.mr/node/18586

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire