https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Vidéo : l’Adrar mauritanien vu du ciel, un renouveau saharien

Vidéo : l'Adrar mauritanien vu du ciel, un renouveau saharienTrek Magazine – Le temps d’une méharée entre Chinguetti et Tergit, notre reporter Jean-Marc Porte a sillonné le désert de Mauritanie, territoire des nomades chargé d’histoire. Une destination à retrouver dans notre dernier numéro.

Vu du ciel, le désert mauritanien est à la fois magnifique et inhospitalier. Avec ses grandes ondulations de sable et ses reliefs rocailleux parfois trompés par des oasis surgies de nulle part, il offre au voyageur un dépaysement sans égal à seulement trois heures d’avion de la France.

Durant une semaine, notre grand reporter Jean-Marc Porte a embarqué pour une méharée entre la célèbre ville de Chinguetti et l’oasis de Tergit. Une liaison aussi classique que majeure dans l’univers de l’Adrar mauritanien.

Immersion chez les nomades

Traverser ces régions à dos de dromadaire, c’est naviguer au cœur d’espaces naturels préservés comme l’erg Amatlich, corridor de sable de plus de 300 km de long et désert « total ».

Au détour des cols, éléments clefs dans la géographie des déplacements qui ouvrent des passages difficiles et servent de points de repères, oasis et cités antiques se dévoilent. Chinguetti, la septième ville sainte de l’Islam, avalée progressivement par les sables de l’erg Ouarane, fait partie des merveilles incontournables de ce voyage. Grand centre d’échange culturel au XVIe siècle, la ville est classée depuis 1996 au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Après avoir cheminé, de bivouac en bivouac, à travers les montagnes, l’oasis de Tanouchet et les impressionnantes ruines de grand ksour de Ouadanne, le trek se termine à Tergit, « must-do » de l’Adrar à 500 m d’altitude.

Le retour de la Mauritanie

Destination « black-listée » ces dix dernières années en raison d’une menace terroriste jugée trop élevée par le Quai d’Orsay, la Mauritanie a connu un nouveau tournant en 2017. Dans ses recommandations aux voyageurs, le ministère des Affaires étrangères a fait passer le plateau de l’Adrar en zone orange au lieu de zone rouge.

Conséquence : la destination a fait son retour l’hiver dernier dans les brochures de quelques agences comme Terdav, Allibert, Nomade Aventure, La Balaguère et Point-Voyages. Cette année, quasiment toutes les agences ont inscrit la Mauritanie dans leur programme.

Une destination mythique, à découvrir dans le dernier numéro de Trek Magazine.

https://www.trekmag.com/news-video-adrar-mauritanien-vu-ciel-renouveau-saharien

Via cridem
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire