https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Nomination d’un nouveau commandant du plus important bataillon de l’armée mauritanienne

La nomination du colonel Mahfoudh Ould El Haj au poste de commandant du bataillon de sécurité présidentielle a été officiellement annoncée lundi 10 décembre 2018, en remplacement du  colonel Mohamed Ahmed Mahmoud Bennani, qui a été nommé, il y a quelques jours, au poste de directeur de cabinet du chef d’état-major général des armées.

Le site « Tidjikja.info »a rapporté que la décision a été rendue hier  soir.
Le colonel Mahfoudh Ould Elhaj est l’un des officiers les plus en vue du bataillon présidentiel  qui ont vécu les événements des  dernières transitions dans le pays.

Transitions , dans lesquelles la garde présidentielle était l’acteur principal, en vertu de sa participation à deux coups d’État , sa mise en  en échec  de quatre tentatives de coup d’État et l’assurance de la sécurité  du passage  au pouvoir du président Ould Abdel Aziz pendant deux mandat.

En plus de  ses tâches traditionnelles d’imposition de sécurité et de stabilité autour du palais présidentiel.
Le colonel Mahfoudh Ould El Haj est resté à l’écart, en raison de la concentration des forces qu’il dirige, souvent, à l’extérieur de la capitale Nouakchott, avec  monopole de la puissance de feu déployée dans la capitale et ses banlieues.
Quand  la capitale accueille des événements importants,le bataillon assure le déploiement près de l’aéroport et du palais et près des routes menant aux activités,sans que le colonel Mahfoudh Ould El Haj ne se montre  publiquement ou ne se mêle au public.
L’homme est décrit comme un officier proche du président Mohamed Ould Abdel Aziz.
C’est le colonel Mahfoudh  Ould El Haj et ses forces qui ont récemment assuré la  sécurité  des parades militaires ,lors du défilé de commémoration du 58éme anniversaire de l’ indépendance nationale , après l’arrivée de tous les bataillons militaires et de sécurité à Néma, capitale de la Wilaya du Hodh Echarghi.

 

Source : http://zahraa.mr/node/18573

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire