https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Le protocole d’état voulait- il délibérément humilier le chef des armées?

L’apparition , dimanche 2 décembre, du chef des etats majors des armées mauritaniennes, le general de division Mohamed Cheikh Ould Mohamed Lemine (Brour),   dans le dernier rang  des personnalités venues accueillir le  prince héritier saoudien Mohammed bin Salman,  a provoqué un choc dans les milieux populaires et officiels.

Surtout  que le « protocole » d’état  a eu suffisamment de temps pour s’organiser  et placer les personnalités en lieu et place  qui conviennent , conformément à leurs statuts respectifs .

Nonobstant  le statut de l’homme ,dans la hiérarchie des autorités mauritaniennes, il était le dernier  à saluer  l’hote de marque saoudien .

Une commotion protocolaire  difficile à interpréter, d’autant plus qu’elle touche à  la réputation et au  statut du chef des  armées mauritaniennes, symbole de l’établissement militaire ,  la plus importante institution nationale en Mauritanie.

L’hote  saoudien s’est également trouvé très embarrassé , lorsqu’il a voulu  saluer  la présidente du conseil régional de Nouakchott , Fatimetou  Mint Abdoul Malik qui ne lui a pas rendu le salut comme le voudrait la civilité  , provoquant ainsi  une confusion parmi l’assistance  qui rejette ce quiproquo sur  les responsables du « Protocole » qui auraient du  informer l’hote princier,  que les femmes mauritaniennes ne saluent pas de leur main les invités etrangers.

 

Source : http://zahraa.mr/node/18497

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire