https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Mbarek Ould Beyrouk : Je viens de Oualata,

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSXMTqRGDTd4djtY0M-nMaKZeCBAXuqmHSzbCAcTPLbgBV_GMZnJe viens de Oualata, une petite ville superbe, au flanc du désert, les yeux rivés sur l’immensité et qui se garde des fureurs du présent.

 

 

A Oualata se déroulait notre « Festival des villes anciennes », huitième édition, un Festival destiné à redonner du lustre à nos cités historiques et à effacer les traces de l’oubli où les a laissé sombrer des décennies de désinvolture.

 

A Oualata les arts populaires les plus anciens ont retrouvé leur place, dans le cœur de centaines de f estivants venus du pays et d’ailleurs, à Oualata nous avons entendu chanter nos vieilles cités mais aussi des troupes venus de Goulimime, de Tindouf , de Tombouctou.

 
Oualata est restée fidèle à son architecture ,aux décorations de ses demeures, à sa cuisine multicentenaire, à tout cet héritage qu’elle tient du Sahara, du Touat, du Mali, d’elle même surtout.

Mbarek Ould Beyrouk
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire