https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Campagne à Dakar réclamant la libération de Ould M’khaitir

Une nouvelle campagne mondiale a été lancée à partir de la capitale sénégalaise Dakar pour exiger la libération du blogueur mauritanien Mohamed Cheikh  Ould M’khaitir, emprisonné pour « apostasie ».
Ould Makhtir est emprisonné en Mauritanie depuis 2014.  Un  tribunal l’a condamné à mort après qu’il ait  publié un article condamnant la discrimination à l’encontre des forgerons, la secte à laquelle il appartient.
Plus de trente organisations de défense des droits de l’homme ont invité la communauté internationale à faire pression sur le gouvernement mauritanien pour assurer la libération du blogueur.
Sur le papier, Ould M’Khaitir est libre . Parce que la Cour d’appel a annulé en 2017  la peine de mort qu’il encourait et  a également réduit sa peine à deux ans de prison , alors qu’il a déjà passé trois ans en prison .
Mais comme l’explique Kenny Diop d’Amnesty International, Le  blogueur est,  depuis l’année dernière. détenu au secret:
« Il n’a presque aucun contact avec sa famille,ses avocats ont demandé à plusieurs reprises sa visite et n’ont reçu aucune réponse de la part des autorités mauritaniennes, pour nous c’est un outrage à la décision du tribunal.  »
La question est de savoir si Ould M’khitir doit rester indéfiniment en détention pour des raisons de sécurité ,comme le prétendent les autorités mauritaniennes?
François Batuel, chercheur d’Amnesty International, considère que  la communauté internationale, y compris les bailleurs de fonds , investisseurs, devrait appeler les autorités à le libérer.
Amnesty International estime que l’affaire n’est pas isolée.  Human Rights Watch a enregistré , en Mauritanie, 175 arrestations de militants anti-esclavagistes depuis 2014.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=44553

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire