Abdel Fettah Terrouzi du parti « Istiqlal » parle des rapports avec la Mauritanie et du dossier du Sahara

Suite à  la grave crise résultant des déclarations de l’ancien secrétaire général du parti Istiqlal  marocain, dans lesquelles, il a dit que la Mauritanie est une partie intégrante du Maroc.  Comment ce parti, dans  sa nouvelle configuration envisage -t-il ,  l’avenir des relations entre le Maroc et la Mauritanie? Quelle est la position des dirigeants du Parti Istiqlal  , dans sa nouvelle structure, quant au  dossier du Sahara et son avenir ..?
De nombreuses questions que Cheikh Ahmed Emine, rédacteur en chef de « anbaaInfo » a posé au dirigeant éminent du Conseil national du parti Istiqlal,  le  jeune homme d’affaires, Abdel Fettah Terrouzi, originaire des régions du Sahara, dans le  sud du Royaume du Maroc,

 

 

Anbaa.info :  Maintenant, que  des décennies ont passé sur  le conflit du Sahara, dans le sud du Maroc, sans parvenir à une solution qui satisfasse toutes les parties,
Qu’attendez-vous de la table des négociations directes à Genève entre le Maroc, le Polisario, l’Algérie et la Mauritanie?

 

A.F.Terrouzi :En fait, cette table de négociations  vient relancer la série de discussions directes entre les parties ,afin de converger  les points de vue, mais cette  rencontre  est soumise aux conditions énoncées dans la résolution 2440 des Nations Unies.

L’une d’entre elles,   appelle les parties , à impliquer les femmes et les jeunes et  leur  demander    de participer activement (aux négociations) .C’est un aspect important que les visions et  points de vue de ces catégories , soient intégrés dans la solution du problème . Ce qui n’était pas le cas auparavant.

 

Anbaa. Info :  La région du Sahara ,  depuis  Samara et Bir Guendouz  , adjacente aux frontières  nord de la Mauritanie,  en passant par Laayoune,, Boujdour, Dakhla et autres, ont connu ,  au cours des vingt dernières années,  une émergence  urbaine et un développement à différents niveaux, est ce que cela contribue-t-il à renforcer l’argument du Maroc en faveur d’une « marocanité du territoire « ? Et réfute l’argument de « l’occupation marocaine  » défendu par l’autre côté (Polisario – Algérie) ? .

 

A. F.Terrouzi :  – Avant cela, permettez-moi de vous demander, s’il s’agit du même environnement sahraoui  dans les camps du Polisario qui prétend que là bas ce sont des « terres libérées ».  Qu’ ont-ils développé là-bas?   Ont  ils  fourni  , un minimum  de vie décente,aux populations  qui  vivent encore sous  des tentes et sur l’aide humanitaire , en raison de l’absence de volonté des dirigeants du Polisario ?
Pour  retourner  à votre question, le  Maroc est dans son  Sahara et le développement national est inclusif, que ce soit à  Tanger , Marrakech ,Agadir ou Sird,
car  la marche verte a unifié le territoire marocain.  Le Sahara était et est toujours marocain et son développement est le développement du Maroc.

 

Anbaa.Info: Le Maroc a présenté son projet de résolution du conflit du Sahara en appelant à une « autonomie des territoires du  Sahara ». Projet qui  n’a pas encore été accepté par l’autre partie. Pensez-vous, après  des années et au vu  des développements sur le terrain, dont nous avons parlés, que le projet est toujours acceptable?

 

A.F. Tarrouzi : Le projet d’autonomie est actuellement en vigueur  et jusqu’à  la résolution de l’ONU du mois dernier,  Il est qualifié de  sérieux et crédible,  comme solution pour mettre fin au dossier du Sahara.
En  ma qualité de coordinateur de l’Association des partisans de l’autonomie du Sahara, auprès des  pays africains, je vous signale que de nombreux pays  considèrent, l’autonomie  comme une proposition acceptable et que négocier sur cette base serait  la plus correcte.
L’entêtement  du Polisario ne sert à rien.  Dois je  vous dire seulement ,  que la proposition d’autonomie , lorsqu’elle a été présentée par le Maroc à l’ancien secrétaire général des Nations Unies, a été rejeté par le Polisario, moins d’un quart d’heure , après sa soumission .. !!Sans avoir à lire ses termes ou connaître ses détails.Ici, il est clair qu’il existe une intention préméditée  poussant  le Polisario à la rejeter.

 

Anbaa.info : Après la secousse  qui a renversé le chef du Parti Istiqlal , qui avait  des positions spéciales à l’endroit du  voisin de votre pays du sud (Mauritanie),  qui  ont provoqué une crise diplomatique à laquelle le roi Mohammed VI a dû faire face personnellement, votre parti « Al Mizan » a-t-il l’intention de revoir son héritage politique concernant  la Mauritanie?  Surtout maintenant que des personnalités éminentes  Sahraouies  – vous en êtes un – occupent des postes actifs  au sein du parti?

 

A.F.Terrouzi :  Il est vrai  qu’il existe une histoire commune entre la Maroc et la Mauritanie, tout comme il existe un  patrimoine, des valeurs,une originalité et des coutumes qui ne différencient pas  le sud du Maroc avec  la Mauritanie voisine, mais cela n’empêche pas que le pays de Chinguetti, est un État souverain ,membre reconnu des Nations Unies
,  de l’Union africaine et de l’Union du Maghreb,  qu’on ne  doit  outrager . Un dérapage verbal  d’une personne,  ne peut pas affecter les liens d’amour entre les deux peuples marocain et mauritanien.  Nous nous sommes tous levés, au sein du  parti Istiqlal,  pour brimer l’auteur  de ce dérapage verbal.

 

Anbaa.info : Vous êtes  un jeune sahraoui de la nouvelle génération, nous voulons connaître,  à l’issue de cet entretien , votre vision sur  l’avenir des relations maroco-mauritaniennes, en particulier , après  cette situation  de tension qui a duré cinq ans ?

 

A.F.Terrouzi :  Quelle que soit les crises politiques passagères  entre les deux parties, les fondements des relations  sont solidement ancrés au niveau politique entre les deux pays.

En ce qui concerne le dossier du Sahara, la Mauritanie a maintenu sa neutralité, depuis l’époque de l’ancien président Maaouya Ould Sidi Ahmed Ould Taya, jusqu’à présent.

Sur le plan économique, les passages frontaliers les plus actifs sont le passage « Karakrat » entre les deux côtés. traversé quotidiennement par des camions transportant des tonnes  de marchandises en plus du mouvement de voyageurs qui ne s’arrêtent pas toute la semaine.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=44478

Traduit par adrar.info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire