https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Le président du Parlement exprime son mécontentement face au comportement américain

Le président de l’Assemblée nationale (Parlement mauritanien), Cheikh Ould Baya, a exprimé son mécontentement face à la récente décision qui a été prise par le président américain « Trump » de sortir la Mauritanie de l’ accord concernant le traitement commercial préférentiel pour certains pays africains, du fait que le   gouvernement (mauritanien )  n’a pas progressé dans le traitement de l’esclavage et ses effets.

Ould Baya, deuxième personnalité dans  la hiérarchie des autorités mauritaniennes (selon la nouvelle constitution) a déclaré que :

Les États-Unis d’Amérique, lorsqu’ils doivent donner des leçons sur les « droits de l’homme »ou « démocratie »,  choisissent toujours les  pays pauvres, afin d’éviter tout impact sur la bonne conduite de leurs intérêts commerciaux ou leurs  politiques , par eux , adoptées .

 
Le président du parlement, Cheikh Ould Baya , a publié ce tweet , après une déclaration du ministère mauritanien des Affaires étrangères sur la décision américaine. Et une autre émise par l’ambassade américaine en Mauritanie qui évoque  la coopération avec la Mauritanie.
Et aprés des post  sévères publiés  sur les réseaux sociaux , adressés par le  porte-parole du gouvernement Sidi Mohamed Ould Maham aux s Américains, accusant l »administration « Trump » de minimiser son pays et et le mépriser, y  ajoutant que la décision américaine  trahit la confiance et la coopération stratégiques , entre les deux pays et  porte un coup dur , aux efforts mauritaniens,  visant à lutter contre les effets de l’esclavage et ses sequelles .

 

Source : .http://zahraa.mr/node/18318

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire