https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Nouadhibou :Le nouveau maire présente, avant sa prise de fonction, la situation de la municipalité

Le nouveau maire de Nouadhibou, El Ghassem Ould Bellali, a révélé ,  lors de la première réunion du conseil municipal, la situation que connait  la commune , au moment de sa prise de fonction.


Le maire a déclaré avoir trouvé la municipalité dans une situation difficile en su ,du fait qu’elle ne fournissait  pas de services publics aux populations . Ses ressources financières sont à peine suffisantes pour couvrir   les salaires de ses travailleurs, révélant que le  nombre  de ces derniers s’élève  à   354  agents.
Il a souligné que beaucoup de travailleurs ne rendent pas de services ommune et ne s’y rendent  mème pas  .
Le maire a ajouté  que la masse salariale du personnel, s’élève à 27 268 809 Ouguiyas (anciens) et les  performances de ce personnel laisse à désirer .
Il a indiqué que les dettes (retard de payement des salaires ) des travailleurs , envers la municipalité,  s’élève  à 130 millions et que les dettes des fournisseurs se montent  à 308 millions d’UM.
Le maire a révélé que les diplômes  de certains employés de la mairie, ne correspondent pas aux responsabilités qu’ils assument. Certains ont un diplôme en droit et d’autres  sont des spécialistes du « thorax »  . Tandis que ceux qui  dirigent les affaires sociales de la commune sont des activistes  de la société civile.

 

Concernant les dettes de la société  d’électricité (Somelec)  envers la municipalité, le maire a déclaré qu’elles sont  de 53 millions, celles de la  SNDE    39 millions, celles de Mauritel  , 17 millions et celles de Chinguitel  12 millions.

 

Dans sa présentation de la situation  de la municipalité, le maire a estimé qu’il y a également des attachés municipaux qui ne lui sont pas utiles  et qui perçoivent
des indemnités allant de 410 000 à 600 000 ouguiyas , tendis   que les fournisseurs de services reçoivent 3 millions d’ouguiya.

 

Le maire a révélé l’existence de ceux qui bénéficient de contrats, au coût de 5 millions d’ouguiyas  par mois, auprès de la municipalité.
Il a estimé que certains directeurs dans la  municipalité,  perçoivent une prime de 215 000 Ouguiyas  en plus de leurs  salaires se montant à  de 95 000 UM par mois . Les chefs de services perçoivent une prime de 30 000 ouguiyas.
Le maire a révélé dans sa présentation,  que certain patrimoine immobilier de la commune lui a été livré sans documents d’attribution, citant l’exemple des  bâtiments des écoles 6 et 4  ainsi que  l’école saisie par la direction  maritime.

 

Il a signalé que certaines écoles se trouvent  dans un état déplorable et ont besoin d’une intervention rapide de la part de la municipalité.
Le maire a déclaré  qu’il déploiera tous les efforts,  pour surpasser  cette situation difficile , dans le cadre de son mandat actuel.

 

Source : https://www.alakhbar.info/?q=node/14057

Traduit par adrar.info

 

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire