https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

A propos de la zone franche de Bir Oum Ghrein

Joint-venture algéro-mauritanienne sur la zone franche de Bir MoghreinAu plan stratégique l’idée de cette Zone Franche peut être envisageable, ne serait-ce que pour donner aux « fans » du Grand Maghreb une raison supplémentaire d’élargir le champ de leurs rêves.
Pour le court et moyen termes, un tel projet dont la faisabilité et la fiabilité ne sont pas encore prouvées, un certain nombre de préalables doivent être pris en considération.
Bir Moghrein, c’est par définition le désert et l’isolement : pas de routes d’accès, pas d’énergie disponible, ressources en eau insuffisantes, pas de télécommunication et pas d’infrastructures logistiques (stockage et distribution).
Par ailleurs il n’est un secret pour personne que « BIR » est par définition, aussi, la cible la plus difficilement défendable et la plus hantée de tous les dangers (trafiquants de tout genre, terroristes, belligérants de la question du Sahara, etc.).
Sur un plan purement juridique, ce projet semble aussi ne pas respecter la règle qui veut que les zones franches soient propriétés de l’Etat, au moins dans la majorité de leurs capitaux et de leur management.
Or, dans le cas de Bir, la part de la Mauritanie semble être détenue par un groupe privé, dont seul le Président est connu en Mauritanie, en tant que personne physique.
En plus, la lecture de l’ »énoncé des motifs », met en évidence les intérêts Algériens, mais pas suffisamment ceux du pays d’accueil : « Elle permettra également de stocker des produits et de les distribuer, tels que les voitures de Kia Al Djazaïr, en sus des denrées alimentaires, appareils électriques, fruits et légumes, et autres produits, et ce, grâce au transfert d’expérience, à la formation et à la création d’emplois pour les jeunes Mauritaniens».
Ceci étant, tout ce qui peut contribuer à améliorer les conditions de vie des populations de BIR est le bienvenu.

 

Ahmed Ould Mohamed

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire