A propos de la problématique des Haratines en Mauritanie.

Resultado de imagen de tourner autour du pot imagesA mon avis il faut arrêter de tourner autour du pot à ce sujet. 

Les hratines sont des descendants d’esclaves assimilés et intégrés, à des degrés divers, à la société et la culture de leurs anciens maîtres, tout comme les noirs américains, européens ou maghrébins.
Ce phénomène de domination, qui se termine au fil du temps et des générations par l’assimilation et l’intégration, ne concerne pas uniquement les hratines. Loin de là ! Il concerne bien d’autres communautés ethniques et religieuses tels que les berbères, les touregs, les juifs…, et j’en passe.
Ainsi est faite l’histoire de l’humanité.
Le seul problème avec les hratines dans la communauté d’assimilation, cest la couleur de leur peau qui devient, par la force des choses un marqueur traçant leur origine contrairement aux autres communautés qui se sont dissoutes sans laisser de traces visibles.
Cette traçabilité maintient et renvoie facilement aux origines et favorise, à tort, un complexe de supériorité chez les maures – toute origine confondue- et aussi un complexe d’infériorité chez les hratines. C’est exactement ce qui se passe partout dans le monde.
Malheureusement cette situation crée un champ fertile à toutes les manipulations et instrumentalisation politiques et idéologiques.
Le problème est que tous les manipulateurs se heurtent aux faits sociaux têtus et qui sont l’oeuvre du temps : l’assimilation sociale et culturelle qui fonde les nations !
On dira et on fera ce que l’on veut les noirs américains ne pourrons plus jamais redevenir mandingues ou séreres, mais américains de culture, de langue et religion comme leurs concitoyens blancs, hispaniques ou asiatiques . Mais eux sont noirs.
C’est exactement la même chose chez nous. LES HRATINES NE SERONT PLUS JAMAIS, QUOI QU’ON FASSE, DES BAMBARA DES TOUCOULEURS, MAIS SEULEMENT DES MAURES..NOIRS!
CECI N’A PAS EMPECHÉ BARAK OBAMA DE PRÉSIDER LES USA NI SGHAIR O. MBARECK ET MESSOUD O. BELKHAIR D’ACCÉDER AUX PLUS HAUTES FONCTIONS DE L’ÉTAT MAURITANIEN.

 

Sidi Ould Tfeil

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire