https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Messaoud Boulkheir parle !

Dans une interview exclusive qu’il a accordée au Calame, le président d’APP, Messaoud Ould Boulkheir, par ailleurs président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) revient, sans détour, avec  son  langage  sincère, et parfois sincère, qu’on lui connaît,  sur le déroulement des élections que le pays vient de connaître, les ratés de la CENI dont la première  faute est d’ « avoir  avalisé, par faiblesse un calendrier choisi par le gouvernement».

Au passage, il  plaide pour la recomposition de la CENI avant la prochaine présidentielle  et  la tenue d’un 3e dialogue pour tenir compte des mutations politiques que vient de connaitre le pays.

Le président Messaoud  raconte, non sans amertume,  la cabale qu’a suscitée contre son parti et sa personne  le soutien  qu’APP a apporté au parti au pouvoir, lors du second tour des législatives à Zouerate. Il explique les raisons qui ont fondé la décision souveraine de son parti, ses relations exécrables avec Tawassoul   et annonce la tenue de son congrès avant les prochaines échéances électorales.

Le président Messaoud  évoque  également ses rapports avec  le président Aziz et  avec  l’opposition dite radicale, son travail pour la consolidation de l’unité nationale du pays, sur l’état de droit…sur le 3e mandat, le président d’APP indique que l’intéressé  lui a dit qu’il n’en  briguerait pas un 3e et que si tel  était le cas, ce serait anticonstitutionnel et  irrecevable.

Le président d’APP se prononce sur l’arrestation, l’emprisonnement et  la répression des  militants d’IRA devant l’Assemblée Nationale, sur la cohabitation  dans le pays, sur les frictions  fréquentes entre la Mauritanie et ses voisins, sur le CESE qu’il préside …

Une interview à lire dans la version papier du Calame.

 

Le calame.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire