L’âne intelligent d’Atar! [ Reportage photos ]

L’âne intelligent d’Atar! [ Reportage photos ] Certainement pas un bourricot !!! L’âne particulier d’Atar, que tout le monde connaît et respecte est bien Intelligent, car doué d’un sens de mémorisation lui permettant d’assurer chaque jour, sans accompagnateur ni guide, l’alimentation en eau des ateliers et domicile de son maitre, situés en divers quartiers de la ville. Mieux ! Il transmet quelquefois a certains destinataires le courrier dont entre autre, le repas de midi.

Muslim Ould Mohamed Mahmoud qui a bien éduqué cet animal qu’il ne frappe jamais, habite a M’Barka Oumara ,juste derrière l’hôpital régional. Il patronne deux ateliers « Michelin » dont celui ( Ramadane ) qu’il gère situé a Garn El Gasba prés de la BMCI et l’autre ( CHAAB) dirigé par ses fils, a l’entrée de la ville prés de la BNM/Police.

Chaque matin, avant d’aller au boulot, il attèle la charrette-citerne sur son âne et lui fait signe de partir. En toute docilité et confiance, l’âne se dirige vers le sud. Il emprunte au choix, l’une des avenues qui longent de part et d’autre le marché central.

Parfois, si la circulation est dense ou embouteillage, il opte pour le circuit Rag Essla- marché charbon- avenue douane/Capec. Il sait se faufiler entre les véhicules, passants et autres charrettes. Il marche toujours sur le coté droit de la chaussée et s’arrête au niveau de chaque intersection ou croisement de routes. Arrivé au niveau de l’atelier « Michelin » qui juxtapose le coin nord-est du stade sportif il s’arrête prés de la potence d’eau. Au retour, il marque souvent des arrêts pour se reposer et s’alimenter quelque peu.

Suivant les jours et/ou les instructions de son maitre, il choisit d’apporter la 1ere corvée d’eau a l’atelier Ramadane ou bien au domicile. Dans ce dernier cas, si le repas de midi est prêt, Madame attache fortement sur la charrette les plats contenant la nourriture envoyée a ses fils et son mari. Généralement si les enfants malfaiteurs de la rue ne croisent pas l’âne intelligent, les repas arrivent toujours à destination.

Compte tenu du fait que cet âne particulier,  assure avec discipline  et abnégation,  , ses loyaux services, depuis 2010 à ce jour,  il a été décidé, dans le cadre  du lancement  de la  saison touristique 2018/2019, d’un commun accord entre  les charretiers locaux et les guides touristiques :  Que les premiers ne battront plus (fortement ) les ânes avec des bâtons durs et que les seconds encourageront les sages dames touristes , à faire un tour   du vieux quartier Garn El Casbah,sur charrette, moyennant le payement de 2 Euros par passager.

 

 

ESK   (article publié le 25.09.2012,actualisé car l’âne assure  toujours avec loyauté sa mission)
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire