PHILOSOPHIE : L’amitié, un domaine où le partage prend tout son sens

Résultat de recherche d'images pour "amitié et partage image"Dans notre petite cité de Mauritanie, d’aujourd’hui, deux de nos plus célèbres concitoyens sont en train de nous en donner les meilleures preuves.
Pour ceux qui les connaissent bien, leur amitié est relativement récente, puisqu’elle aurait fait ses premiers pas, seulement, au lendemain du départ de Maawiya Ould Taya, dont l’un était l’artisan principal et l’autre, plutôt indifférent.
Ce qu’ils avaient en partage à cette époque-là ? Peu de choses, semble-t-il, outre leur appartenance commune au corps des officiers et le sentiment d’être citoyens de ce vaste désert qu’est la Mauritanie.
C’est dire, que peu de choses, en apparence, les prédisposait à devenir cet exemple d’amitié le plus réussi chez nous. Ce grand amour s’est investi très tôt dans des domaines où traditionnellement, la réussite était le lot de ceux qui travaillent le plus : la Mer (comme par hasard), le désert (comme par héritage) et le Business (comme par tradition).
Pour consolider et pérenniser ces ambitions « matérielles », nos deux amis décidèrent de les dédier à l’Etat Mauritanien, qui en devint ainsi le protecteur et le bénéficiaire principal, telle une institution de bienfaisance, au servie des pauvres.
Cet Etat, ainsi créé, doté d’une histoire et de certains accessoires, mieux adaptés à ses nouvelles ambitions, se devait, aussi, de se doter d’institutions démocratiques, acceptables par le monde qui nous entoure.
Ce pouvoir, conçu pour nous, cette Mauritanie nouvelle, une sorte de tente où chaque famille aurait sa natte, vient concrétiser le sens même du partage qui fait la particularité de nos deux généreux et bienfaisants amis.
La différence entre ce qu’ils partagent avec nous et ce qu’ils partagent entre eux, ne serait qu’une minime partie de la rançon que nous leur devons pour notre sécurité et la stabilité de notre pays. L’histoire les récompensera.

 

Ahmed Ould Mohamed (Page FB)
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire