https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Complot au Parlement mauritanien pour barrer la route de sa présidence à Ould Baya

Un décret publié hier par le palais présidentiel mauritanien , annonce  la date d’ouverture de la session du parlement, qui a été retardée ‘une semaine entière , par rapport à son échéance constitutionnelle (lundi dernier 1er octobre).

La nouvelle date d’ouverture du parlement a été fixée , quelques heures après le retour du candidat désigné par le régime au pouvoir,   Cheikh Ould Baya, après son voyage thérapeutique en France, pour présider  l’Assemblée nationale.

Bien que la question de la nomination de Ould Baya à la présidence du parlement,  par le régime au pouvoir dans le pays,  soit devenue presque certaine, les sources privées  de  « anbaa. Info » ont révélé qu’un  complot est en cours de préparation , similaire à celui qu’ont mené  les anciens sénateurs, contre  les projets d’amendements constitutionnels soumis en  mai dernier, par le même système.

Ce  coup « électoral » – s’il se produirait   – serait l’œuvre  , d’un coté ,  de quelques   députés issus de la majorité présidentielle , dont certains sont  issus du parti au pouvoir, le parti de l’Union pour la République (UPR)  et de l’autre  côté , les députés des partis d’opposition .

Par crainte de ce complot,  au sein du parlement et pour que l’expérience du sénat ne se répète pas , »anbaa.Info » a appris que  des offres de grandes fonctions et autres importantes nominations et promesses , ont  commencé à etre proposées  aux députés de la majorité pour les dissuader de ne pas s’opposer à la nomination de Ould Baya à la tête du parlement.

Une source bien informée a rapporté qu’une proposition de la présidence du conseil d’administration de la SNIM (société nationale industrielle et minière ) a déjà , été faite à  l’ancien ministre Hammadi Ould Meymou, dont certaines fuites affirmaient qu’il menait  une campagne, au sein de la majorité des députés ,pour les convaincre de céder  la présidence de l’Assemblée nationale à l’un des députés issu des régions du Sud Est du pays.  Régions  qui sont à l’origine de la   plus grande récolte électorale au profit du  parti au pouvoir (UPR)  et non pour un candidat appartenant à la plus petite Wilaya  du pays au niveau des électeurs!.

La candidature de M. Ould Baya à la présidence de l’Assemblée nationale se heurte à une forte opposition, y compris  de la part de l’alliance politique dirigée par le Premier ministre Yahya Ould Hademine.

Des sources ont confirmé que les instructions avaient été données aux députés de l’alliance Ould Hademine, de voter pour toute personne se présentant contre Ould Baya. Peu importe qui soit elle ….Lors du vote secret qui doit avoir lieu, lundi  prochain, pour choisir un nouveau président de l’Assemblée nationale.

Selon les sources de « anbaa. info », on craint au sein du  régime du président Mohamed Ould Abdel Aziz, la possibilité de l’entrée en ligne de l’homme d’affaires de l’opposition, vivant en exil  (Ould Bouamatou) , pour constituer , de nouveau, un  front contre le système en place ,  au sein de l’Assemblée nationale , comme cela s’est passé auparavant avec les sénateurs!

Il importe de rappeler que le report de la convocation d’ouverture du parlement mauritanien,  au mépris de  la date fixée par la Constitution, a irrité les députés de  l’opposition qui ont décidé jeudi dernier , de tenir un sit in de protestation au siège de l’Assemblée nationale à Nouakchott, considérant que le report de l’ouverture du parlement est consciemment voulu , dans l’attente du retour d’un voyage en France pour soins , d’un député proche du président de la République. Un  défi et un mépris , jugent -ils , de la volonté du peuple et de l’autorité de la constitution qui doit etre  respectée par tous .

Source  : https://www.anbaa.info/?p=43734

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire