https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Ould Ghadda publie des documents accusant Ould Abdel Aziz de blanchiment d’argent par l’intermédiaire de son fils défunt

Le sénateur Mohamed Ould Ghadda a publié sur sa page Facebook, depuis sa prison , 33 documents, accusant le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz d’avoir blanchi de l’argent par l’intermédiaire de son défunt fils, Ahmedou  Ould  Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ould Ghadda a déclaré que les documents comportent une valeur totale  d’environ un ( 1) milliard d’ouguiyas, soulignant que Ould Abdel Aziz a utilisé le nom du défunt jeune Ahmedou Ould Abdel Aziz, qu’Allah  lui accorde miséricorde , comme couverture pour blanchiment d’argent dont la provenance  est inconnue, au moment où ce dernier se trouvait sur les bancs de l’école  à l’étranger.

Ould Ghadda dit avoir publié  ces documents  sur son compte Facebook :

« Pour que  le président Mohamed Ould Abdel Aziz ou d’autres ne pensent qu’en me privant  d’entrer prochainement au Parlement, cela  entraverait mon enquête dont je me suis engagé  à divulguer  les faits à l’opinion publique .  »

Ould Ghadda a accusé le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz d’avoir donné instructions pour l’empêcher de se présenter au parlement, qualifiant cela  comme « une nouvelle violation de la loi et usage  à nouveau de son influence ,en tant que chef d’État,  pour me verser son  injustice au moment où je me trouve  à l’intérieur de la prison, qui est déjà , à l’origine  une injustice.  »

Ould Ghadda a déclaré qu’il avait déjà publié , il y’ plus d’un an :  » les photos d’entrepôts de l’ONGERRAHMA [dirigée par le second fils du président,  Badr Ould Mohamed Abdel Aziz] qui  contenait elle aussi ,  la valeur de près de deux milliards d’UM, en  matériel de construction.  »

- Pour lire les documents publiés par Ould Ghadaa sur sa page Facebook, cliquez : هنا

 

Source : http://www.alakhbar.info/?q=node/12758

Traduit par Adrar.Info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire