https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

La CENI mise en cause devant la chambre administrative de la Cour suprême

La Chambre administrative de la Cour suprême de Mauritanie a demandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de répondre dans les trois jours à l’appel judiciaire déposé par le Parti de la Civilisation et du Développement (PCD) contre le  décret: 89/18  l’instituant .

Le président  du parti, Mohamed Fadel Cheikh Mohamed Fadel, a déclaré dans un communiqué que : Le dossier déposé par son parti  devant la magistrature est enregistré  sous le numéro: 33/2018 devant la chambre administrative de la Cour suprême.

Ould Cheikh Mohamed Fadel a ajouté que le parti est représenté par  le cabinet de maitre  :  Dr. Mohamed Lemine  Ould Oubeid

Lequel a soumis une   note complémentaire  conformément à l’article 152 de la Constitution,  précédée  d’une introduction   de l’affaire,le tout completé  d’une attestation  de trésorerie générale n °: A02689904.

Ould Cheikh Mohamed Fadel a confirmé que le président de la Chambre administrative de la Cour suprême a renvoyé le dossier pour informer les intéressés.

A savoir, la présidence de la République et la Commission électorale nationale indépendante.  Démarche confirmée  faite, par le biais de l’autorité  du procureur dans la même cour.

Le Parti de la Civilisation et du Développement (PCD ) fait partie de la   la coalition politique de la majorité  qui  soutient le  président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il importe de noter que  la  Commission électorale (CENI) est confrontée à une autre dénonciation du  décret de sa nomination par l’institution  de l’opposition démocratique.

Source : http://www.alakhbar.info/?q=node/11478

Traduit par Adrar.Info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire