https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Les médecins révèlent leurs salaires et ceux des médecins étrangers

Resultado de imagen de bulletin de salaire imageLes médecins grevistes  ont révélé les  montants totaux de leurs salaires annuels, ainsi que les montants annuellement  payés aux médecins étrangers,démentissant ainsi  les chiffres que le ministre de l’Economie et des Finances Ould Ndjaye a communiqué aux parlementaires.

Les médecins, dans un post publié  sur la page  Facebook de leur  grèves ,  ont ​​déclaré que le nombre total de médecins mauritaniens dans le pays est de 707, dont 329 spécialistes et  378 médecins généralistes.

Alors que le nombre de médecins étrangers  est de 45 , soulignant que toutes leurs spécialités sont disponibles au niveau  des médecins mauritaniens.

Les médecins ont souligné que le salaire du médecin spécialiste est de 230 mille ouguiyas par mois  . Cela signifie que le total des salaires des spécialistes (329 spécialistes) ne dépasse pas 909 millions d’ouguiyas  par an.

Les  salaires des médecins generalistes se montent à 180 mille ouguiyas par mois , Ce qui équivaut pour 378 medecins  816.millions d’Ouguiyas par an.

Les médecins ont déclaré que le smedecins  étrangers coûtent chaque année au Trésor public mauritanien 605 millions d’ouguiyas alors que leur nombre ne dépasse pas 45 medecins.

Dans ce chiffre ne sont pas compris   les frais de déplacement et de logement.  Les techniciens étrangers de haut niveau,  reçoivent eux,  un salaire de 700 mille  ouguiyas  par mois.

Dans leur réponse au ministre de l’Economie et des Finances, les médecins ont souligné qu’ils ne veulent  que standardiser les salaires en fonction du rang scientifique , des efforts et

responsabilités qui incombe à chaque medecin , avertissant que le médecin est le seul cadre de la fonction publique  qui assure les permanences de  nuit.

Source : http://www.alakhbar.info/?q=node/11217

Traduit par Adrar.Info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire