https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Snim/Greve des travailleurs: Les dernieres informations

La SNIM refuse tout dialogue avec ses employés en grève avant le retour au travailLa SNIM refuse tout dialogue avec ses employés en grève avant le retour au travail
Le responsable des ressources humaines à la société nationale industrielle et minière a tenu vendredi une réunion avec les délégués du personnel consacré à l’examen de la situation de l’employé licencié par la société pour avoir refusé de rejoindre son lieu de travail à Nouadhibou où il avait été muté afin de parvenir à une solution qui satisferait toutes les parties. 
Le responsable de la société aurait signifié à ses interlocuteurs l’illégalité du mouvement de grève et réaffirmé la détermination de celle-ci à persévérer dans sa position.
Celui-ci aurait déclaré que la société était disposée à s’asseoir autour de la table des négociations pour résoudre le cas du travailleur licencié à la condition que les employés reprennent leur travail, afin que le cas soit examiné dans des conditions normales.
Pendant ce temps la société a du prendre certaines  mesures pour faire face au débrayage.
Elle a fait appel à d’anciens ouvriers partis à la retraite et qui ont une expérience dans la conduite des engins miniers, en plus de la décision de confier des tâches à certains employés de la société pour faire face au déficit consécutif au mouvement de grève.
Le chauffeur qui avait été muté à Nouadhibou a refusé de rejoindre son nouveau poste, arguant que la mesure était  coercitive, et destinée, selon lui, à l’éloigner de la scène syndicale à laquelle il appartient, une assertion démentie par la société.

source saharamedias.net

Meeting des travailleurs à Zouérate : les autorités se rétractent

Les autorités administratives de la ville de Zouérate sont revenues vendredi sur leur décision d’autoriser samedi un meeting des travailleurs organisé par la confédération mauritanienne des travailleurs.

Des sources proches des travailleurs ont déclaré à Sahara Media que le hakem de la moughata de Zouérate a dit à la CGTM que le climat actuel ne favorisait pas l’organisation d’un meeting pour les travailleurs, eu égard au mouvement de grève organisé par les travailleurs de la SNIM.

Selon le coordinateur de la centrale syndicale, le hakem de Zouérate a demandé à celle-ci le report de son meeting à cause « de la situation qui connait actuellement la ville.

Le coordinateur de la CGTM a ajouté que celle-ci a accédé à la demande de l’autorité administrative à la condition d’être autorisée à organiser son meeting dès la fin de la grève des travailleurs de la SNIM.

« Nous sommes disposés, a encore dit le syndicaliste, à coopérer avec les autorités dans l’intérêt de la sécurité ».

source saharamedias.net

Les délégués du personnel désavoués par leurs collègues

Les travailleurs de la société nationale industrielle et minière (SNIM) en grève dans la ville de Zouérate, ont rejeté vendredi la proposition faite par les délégués du personnel de suspendre le mouvement de grève et de reprendre le travail.

Les délégués du personnel ont proposé le retour au travail et de leur laisser l’initiative de discuter, avec la société, le cas du travailleur licencié, Sidina O. Sidi Mohamed.

Ils promettent de discuter le cas avec leur employeur afin de lui trouver une solution rapide, en l’absence de laquelle « les travailleurs entreront en grève, légale cette fois » ajoutent les délégués.

Des sources ouvrières ont affirmé à Sahara Media leur refus de la proposition faite par les délégués, et leur détermination à poursuivre leur mouvement jusqu’à ce que le travailleur licencié reprenne son travail dans son poste initial.

O. Sidi Mohamed, chauffeur de camions, avait été licencié pour avoir refusé de rejoindre son nouveau poste d’affectation à Nouadhibou.

source saharamedias.net

Zouérate : le véhicule du chef de département minier incendié
Zouérate : le véhicule du chef de département minier incendié
Le véhicule du responsable du département des mines à Zouérate, Maelainine O. Hinday, a été incendié dans la nuit de vendredi à samedi devant son domicile.
Des sources locales ont révélé au correspondant de Sahara Media qu’une bouteille contenant du carburant avait été trouvé près du véhicule ce qui laisse supposer qu’il s’agit d’un acte criminel.
Selon la même source la police a ouvert une enquête à son arrivée sur place.
Des sources locales accusent certains travailleurs de la SNIM en grève d’être à l’origine de l’incendie du véhicule du responsable de la société.source saharamedias.net

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire