https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Khalil Ould Enahoui appelle à la promulgation d’une loi pour protéger la langue arabe

Le président du Conseil de la langue arabe en Mauritanie, Cheikh Al-Khalil Enahoui, a appelé à la promulgation d’une loi pour protéger la langue arabe, à l’instar de certains pays qui ont promulgué des lois pour protéger leurs langues. « 

Ould Enahoui a souligné que cette alerte  ne signifie pas un antagonisme avec les autres langues, mais que la fertilisation croisée entre les cultures et les civilisations est nécessaire et indispensable dans les limites naturelles sans étonnement ni  surprise.  Le Coran comporte des  mots arabisés,  objet de  différends  entre les Oulémas.

Ould Enahoui  a ajouté , lors d’un séminaire culturel traitant de la gravité des mots étrangers introduits dans la langue arabe,  ainsi que dans le dialecte Hassanya que: » Le phénomène de « l’intrus » est devenu une menace pour la langue arabe et son Hassaniya, ce qui impose un certain nombre de questions et la recherche de réponses ».

«Si nous observons les termes du  lexique de la vie quotidienne, nous constatons  qu’il est constitué  d’un ensemble  de termes provenant de la langue française», a-t-il dit.

«Il s’agit de savoir pourquoi certains préfèrent utiliser des mots étrangers plutôt que la langue arabe, plus proche d’eux, ou comme cela se doit.

Source :http://zahraa.mr/node/15266

Traduit par Adrar.Info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire