https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Zoueirat/ Snim : gratification de 0,4 salaire sur fond de chute sèche de production

Zoueirat/ Snim : gratification de 0,4 salaire sur fond de chute sèche  de productionZouérate Actu – La société nationale industrielle et minière (SNIM) a offert une gratification annuelle équivalente à 0,4 salaire de base à ses employés.

L’annonce a été faite ce mardi 09 janvier courant par l’ADG de la société M. Mohamed Salem Ould Béchir lors d’une rencontre avec les représentants des travailleurs.

Ould Béchir a fait le bilan peu reluisant de l’entreprise au cours de l’année écoulée. Il a annoncé que la Snim a vendu onze millions sept cents tonnes (11.700 MT) sur une prévision de quinze millions (15MT) soit une chute de 22%, a-t-il observé.

L’ADG, a également, au cours de son exposé, noté les chutes du concassage à hauteur de 23% soit vingt millions de tonnes (20 MT) et du terrassement qui a perdu 105MT équivalents à 19%.

Selon Le patron de la SNIM, plusieurs facteurs externes et internes expliquent cette situation : le marché mondial du fer devenu difficile à cause de la multiplication de concurrents, des producteurs de minerai de fer, surtout la Chine, ont opté une nouvelle politique avec leurs clients en privilégiant la proximité. Le marché mondial demande actuellement un minerai sans silice alors que l’usine de Guelb a un taux de silice qui atteint 7%.

Parallèlement à cela, d’après les propos de M. Ould Béchir tout n’est pas sombre. En effet, Il a annoncé que la masse salariale a augmenté de11% durant l’année écoulée, ajoutant que la subvention des produits alimentaires (économat) pour les employés a doublé entre 2015 et 2017 passant de trois cents à six cent millions ( 600M).

Il conclu que le pari fait en 2016 pour la vente de 15 MT en 2017 n’a pas été atteint. Considérant tous ces facteurs, l’entreprise décide de faire une gratification sur la base du taux de production du mois de décembre passé (soit 13,44%) multiplié par trois(3). Ce bonus correspond à 0.4 salaire de base.

L’ADG revoit ses prévisions en baisse : au cours de cette rencontre avec les délégués des travailleurs, Mohamed Salem ould Béchir a revu en baisse les prévisions de vente en 2018, les fixant à douze millions (12 MT).

La réunion a eu lieu en présence des directeurs des ressources humaines, de l’eau et de l’énergie, du siège d’exploitation, respectivement, Mrs. Mahfoudh Ould Bobeni, SALL Ibrahima et El Hady Ould Ely.

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire