https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

El Maaden village agro écologique : Le reve Ould Heyine se matérialise

Lorsque vers les années 90 du siècle dernier, le directeur de la Snim , Mohamed Salek Ould Heyine tenait à sortir la filiale SOMASERT de son marasme dû au manque de clients et de sous, il chargea un groupe de cadres  à réfléchir et lui proposer un projet de lancement d’un « tourisme propre » dans le désert de l’Adrar

. C’est-à-dire , un tourisme fondé sur le respect écologique et environnemental, qui rapporte pécules sans dégrader la nature.

Après plusieurs missions en France, une convention est signée avec le voyagiste Point Afrique.

Des  charters pleins de touristes débarquaient, chaque semaine, dés 1997 sur l’aéroport international d’Atar, réhabilité et équipé pour la circonstance.

Les visiteurs et les agences de réception s’engagent à  respecter la charte imposant que le tourisme se déroule :

.Hors des villes, pour éviter les pollutions, contagions et démêlés avec les populations locales.  Mais qu’il se passe  dans le désert, les villes historiques, les oasis et sites archéologiques…

.Garder en leur état d’origine environnementale, les sites visités en n’y laissant trainer  aucun corps ou détritus étrangers… Aussi chaque chamelier ou 4X4 transportant ou accompagnant des touristes,  serait équipé d’un « sac poubelle ».

C’est dans le cadre de ce « tourisme responsable », nouvelle appellation attribuée par les voyagistes et Tours Opérateurs , que s’inscrit le nouveau projet « maaden village agro-écologique ».

Qu’est-ce que l’agro-écologie ?

« L’agroécologie (ou agro-écologie) est un concept utilisé en agriculture et en agronomie qui, selon l’usage peut désigner une discipline scientifique, un mouvement social ou un ensemble de pratiques agricoles ».

Le village Maaden El Ervane présente en effet , tous les atouts nécessaires à faire réussir un projet agro écologique . voir à ce sujet : (   http://adrar-info.net/?p=44545 )

Son choix revient au directeur de point Afrique Maurice Freund, un connaisseur de la Mauritanie et de l’Afrique en général.

Par cette initiative il  vise à « faire d’une pierre trois coups » :

-          Investir  le  tourisme en Adrar , dans des œuvres à portée humaine, fructueuses et pérennes

-          Remonter en surface l’intérêt de sa société point Afrique et le tourisme en Adrar, après un plongeon d’une décennie dans les eaux troubles de la poisse.

-          Sauvegarder l’authenticité et « particularité » naturelles  du village de Maaden El Ervane.

Pour réaliser le projet, Maurice s’est adressé à Pierre Rabhi , un essayiste, agriculteur bio, romancier, écologiste et poète français, fondateur en 2007 Mouvement pour la Terre et l’Humanisme, qui sera ensuite appelé mouvement Colibris.

  Pierre Rabhi avait  développé dans les années 1990, le concept d’Oasis qui repose sur cinq principes fondamentaux : autonomie alimentaire, construction écologique, mutualisation d’espaces et de services, gouvernance participative, partage.

Une expérience fructueuse a été  réalisée en 1981 dans le village Gorom Gorom, au Bourkina Fasso.

Pierre Rabhi ayant accepté la proposition  à Maurice mais  n’ayant pu faire, pour le moment,  le déplacement en Mauritanie , a mandaté certains membres  de son mouvement, à  transmettre un message vidéo , de sa part, aux populations de Maaden El Ervane.

Il s’agit de :

Bernard Chevilliat :  Biologiste de formation, amoureux de la nature et de la beauté, directeur de la publication du magazine-livre Ultreïa! Fondateur des Éditions Hozhoni (2014).

Michel Suchod : un homme politique Français, , , diplomate de profession, Ancien membre du Parti socialiste puis du Mouvement des citoyens, dont il fut le secrétaire général,

Hubert Pissavy : Responsable de réseau , Grande Distribution , rompu au management, à l’animations d’équipes, et à leurs formations.

 

Cette délégation, en compagnie d’autres touristes, est arrivée  dimanche dernier  à Maaden El ervane.(voir photos)

L’accueil des populations était  chaleureux. Le maire de la ville, Cheikhany Ould Sidina et d’autres hauts cadres de l’état, ressortissants de Maaden  , présents, ont exprimé leur satisfaction quant au choix de leur village  pour abriter le premier projet agro-écologique en Mauritanie.

Après cette première visite de prise de contact,  du mouvement Colibris en ville et dans les champs, la mise en route des démarches pour la concrétisation du projet est lancée.

La semaine prochaine un , ingénieur spécialisé en Agronomie sera à Maaden pour établir un rapport –diagnostic sur l’état des lieux ainsi qu’une  formulation de recommandations  proposées pour sa conduite..

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, mariage et plein air

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, ciel, nuage et plein air

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout, ciel, pont, nuage, mariage et plein air

L’image contient peut-être : une personne ou plus, arbre, ciel, plante, nage, plein air, nature et eau

L’image contient peut-être : une personne ou plus, arbre, plein air et nature

-          Ely Salem Khayar

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire