https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

La malnutrition frappe les enfants dans les deux Hodhs et le CSA reste absent

صور من صفحة الممرض أحمد ولد عبد الله Les photos prises par certains médecins montrent une détérioration ,au cours de la période récente, des conditions de vie dans les deux régions des Hodh  Echarghi et El Gharbi , avec une augmentation surprenante  de la malnutrition chez les enfants et une incapacité totale des autorités de sécurité alimentaire à gérer la situation fragile de milliers de familles.

Selon les rapports en provenance de l’intérieur du pays, la situation risque de se dégrader en hiver avec la propagation des  maladies  et le déclin du pouvoir d’achat de la population, conséquence de la chute des prix au niveau  des marchés de bétail.

Face à cette situation, ne se dessine à l’horizon aucune intervention du  Commissariat  à la  sécurité alimentaire (CSA) qui reste paralysée depuis quelques années par la mentalité primitive de certains de ses dirigeants.

L’agence, qui a été créée pour intervenir dans les zones fragiles et aider les indigents, les agriculteurs et les familles pauvres, s’est transformée en un grand magasin visant à développer le pouvoir d’achat de certains grands fournisseurs au détriment de l’intervention au profit des populations  dans les zones défavorisées.

Les  vivres destinés à etre distribués gratuitement à  la population (riz et dattes) sont vendus sur le marché  en grande quantité pour que leur valeur serve à alimenter  d’autres projets qui ne correspondent pas à la réalité sociale complexe en Mauritanie.

Depuis sa nomination, la commissaire à la sécurité alimentaire n’a pas visité les régions de l’Est du pays. Elle a effectué  une tournée fructueuse dans l’Adrar, sa région natale  et se contente de suivre la situation du pays  depuis son bureau,situé  en face des états majors  à Nouakchott.

Source :http://zahraa.mr/node/14541

Traduit par Adrar.Info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire