https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Cautionner le référendum : encore un manque de discernement de l’opposition radicale…

 

Cautionner le référendum : encore un manque de discernement de l’opposition radicale…Encore une fois le piège politique du pouvoir se referme sur l’opposition radicale, désormais en marche pour le référendum. C’était prévisible car refuser au peuple souverain de pouvoir se prononcer était indéfendable. Voilà donc le plus grand rassemblement de l’opposition, le FNDU qui demande à ses soutiens, déjà anecdotiques, de s’inscrire sur les listes électorales pour aller dire non  aux changements constitutionnels proposés par le pouvoir.
S’inscrire, aller voter, éviter la politique de la chaise vide est toujours une bonne chose, c’est toujours mieux que boycotter.  Pour ne citer que Tawassoul, parti islamiste, si ce mot gazré a un sens dans une république islamique, a montré que sa voix pouvait être entendue au moins à l’assemblée nationale puis à la TV et sur internet pendant que les partis d’opposition radicale n’avaient que leurs maigres meetings pour s’adresser au plus grand nombre.
Le problème aujourd’hui est ailleurs.  Le manque de discernement de l’opposition radicale, du moins le FNDU, c’est aller au référendum sans condition.  Il n’y a aucun doute que ces changements seront validés car jamais le pouvoir n’a officiellement perdu des élections avec les moyens de l’état à la disposition de leur communication, sans parler des pressions de tous les élus de la majorité, chacun dans son fief, où là encore les moyens de l’état, la force de l’administration, la conditionnement psychologique face à la peur d’être fiché par les renseignements comme opposant, le réflexe superstitieux, ou juste l’instinct de survie, poussent le plus grand nombre à être du côté du pouvoir, penser et agir comme le chef.

 

Ce mimétisme va loin. Si le chef de l’état dit un mot contre les européens même le plus light, toute la machine fera de même donnant à un mot, une idée même furtive des proportions nationales terribles.

On a vu cela mille fois. Avec Ould Mkheitir dès les premiers manifestants reçus devant la présidence, on a vu cela avec la révision de l’histoire coloniale, on a vu ça pour mille choses comme on a vu l’inverse possible. Il suffit au chef de calmer le jeu et tout se calme. C’est ainsi que les manifestations contre Mkheitir se sont dégonflées, c’est ainsi qu’en embrassant Hollande, le pouvoir espère baisser la pression certainement en vain car le peuple et l’administration finissent aussi par penser que certains gestes sont justes diplomatiques, de l’enfumage qui n’engage à rien.

Ainsi un ami avocat me confirmait la chose en me disant que le pouvoir peut tout : s’il veut faire du peuple des salafistes radicaux, ils le seront demain…

Lire la suite :

https://www.chezvlane.com/Cautionner-le-referendum-encore-un-manque-de-discernement-de-l-opposition-radicale_a1450.html

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire