https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

L’histoire du garde qui a empeché les sénateurs de rentrer au sénat (photos)

C’est un simple soldat   qui semble  étre  un « 2eme classe  » dont,  on saura plus tard  que son chef  direct est un caporal .

Hier soir, vers vingt une heure, les correspondants de presse sont arrivés pour assister à une conference de presse convoquée par le comité de suivi au sein du sénat.

A l’interieur de l’enceinte du sénat se trouvaient déjà : les sénateurs de Boumdeid  Mohamed Sid’ Ahmed Ould Mohamed Lemine ,  de  Tidjikja  Moustapha Sidatt Ould Limam  Cheikh et l’ex- batonnier  Maitre  Ahmed Salem Ould Bouhoubeiny.

Les journalistes  dont  l’équipe « Meyadine » en   voiture,  voulurent  entrer  . Au moment où le sénateur de  Boumdeid tenta de  les  aider ; un garde en chemise blanche « T-shirt  » ,  pantalon Kaki, chaussures de  bain  est sorti.  Visiblement  , c’etait le moment de sa  pause .

S’adressant à tout lemonde, il  dit :  » j’ai reçu des  ordres de ma hirarchie  pour ne laisser personne entrer, soit elle un sénateur. »

C’etat un SEUL  garde, sans arme, mal habillé et probablement sans grade ,  mais il était stricte dans la mise en éxécution  des ordres de sa chefferie.

Il fit cependant, exception au sénateur de  Bassikounou, Dr Cheikh Ould Hanenna à qui ,il refusa , dans un premier tepms, l’entrée  pour le laisser entrer subitement en refermant   rapidement la porte derriére lui.

Voyant augmenter l’afflux continuel  des journalistes , le jeune garde , taille longue ,  teint  brun, plutot mince qu’obése ,comprit que la sitution nécessite « un renfort militaire  » de sa part.

Il enfila alors sa veste  de garde , sans  porter de ceinture et tout en gardant ses chaussures de bain.

Les journalistes  étaient  préoccupés  par le  dialogue de ce garde avec le sénateur de  Boumdeid se rappelant  les allures du  « petit caporal »  meneur de coup d’etat quelque part en Afrique .

Le sénateur  cherchait à ce que le garde le mette en rapport avec ses superieurs  ..Il  refusa tout bonnement  , s’excusant  ,  en disant qu’il ne fait qu’executer des ordres.

Arriva , le sénateur de Guerrou, Sidi Mohamed Ould  Mohamed dans sa voiture. Il klaxonna une fois, le garde ne se retourna meme pas. Il Klaxonna une deuxieme fois. Puis  avança sa voiture en braquant legérement pour que le garde l’aperçoive et discute avec lui. En avançant , le senateur ,en colére faillit défoncer la grille.

Vint ensuite le sénateur de Boutilimit El Ghotob Ould Mohamed Maouloud. Ni sa « diplomatie’ » ni son sourire n’influencérent le garde qui a complètement dominé  la situation aux portes de  cette importante chambre parlementaire, seul ,  sans armes ni soutien d’autres agents.

Puis   se présenta   le sénateur  de  F’Derick ,Dieh Ould Cheikh Saad Bouh  et tenta  d’entrer. Il n’y parvint pas .  C e fut l’occasion pour les journalistes  de multiplier les prises  de  photos et vidéos, la sitution devenant plus  dramatique et passionnante.

Finalement,  les deux sénateurs de  F’Derick et Boutlimit se contentérent de se laisser prendre en photos devant la grille fermée   , simultanement avec  les photos des trois autres sénateurs  et l’ex- batonnier  en face d’eux derriere la méme grille.

Enfin arriva  le caporal ,  venant  coté parking .   Il  buvait le thé semble-t-il  avec les gardes du  Ministère de l’intérieur.   Il commença par donner  des ordres  à tout le monde comme s’il était le commandant des forces armées  face  a  ses subordonnés , lançant :  « ne filmez pas  » .Le jounaliste By Ould Zeidane  lui repondit véhement. il se calma.

Il ne trada pas à ordonner au  garde  » hero » d’ouvrir les portes , après avoir reçu un ordre dans lequel les journalistes et cameramen doivent présenter  leurs noms ou les sites qu’ils representent.

Le portail du sénat a été ouvert aprés une heure de tiraillements .Les sénateurs ont  préféré ou étaient contraints de  mettre fin aux événements de cette nuit sur cette scène et reporter  la conférence de presse à plus tard ..

Image de prévisualisation YouTube

 

Source : http://mourassiloun.com/article/235

traduit par Adrar.Info

 

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire