https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

QUI A FAIT CROULER LE PROJET DE 600 LOGEMNTS ORDONNE EN 2012 PAR LE PRESIDENT A ZOUERATE.?

حصلت مراسلون على عشرات الوثائق التفصيلية المتعلقة بالمشروع ـ سنعود إليها في وقت لاحق ـPlusieurs observateurs locaux s’etonnent de l’echec du projet de construction de 600 logements à Zouerate ordonné en 2012 par le president de la republique

.Dans le but de résoudre le probleme de l’habitat dans la ville miniere la Snim a financé 300 logements pour ses trvailleurs tant disque  le PDD a  pris en charge le financement de 300 autres logements destinés aux fonctionnaires de l’etat dans la wilaya. Le cout total de ce projet  a atteint huit milliards d’Ouguiyas.

Les travaux du projet entrepris par 18 entreprises  nationales sous la supervsion de la societé « ISKAN » (qui perçoit 80% de ce financement soit 640 millions d’Ougiyas )  ont debuté avec acceleration encoragente à telle enseigne qu’en fin 2014 des  centaines de logements sont achevés.

Entre temps ,la  societé ISKAN a demandé l’arret des travaux non sans  délivrer  aux entreprenurs des documents attestant l’achevement de ces logements.

Seulement, deux années plus tard , ISKAN n’a toujours pas procedé à la reception des logements achevés ni ceux en finition provoquant ainsi des difficultés et charges supplementaires au niveau des entrepreneurs,de  la construction des logements et  la poursuite d’un projet recommandé par le president de la Republique.

Les correspondances échangées entre les entrepreneurs et la societe ISKAN en 2012 , 2013 étaient pourtant  tres prompts . Cette derniere repondait rapidement aux executants et leur donnait ses consignes et recommandations avec célerité. Pluaieurs documents detenus à ce sujet par lesentrepreneurs  attestent sans ambiguité, le  respect  reciproque des  obligations.

Mais en fin 2014 des obstacles ont surgi . La societé qui supervise les travaux a commencé par trainer les correspondances . Mieux!!! Elle a demandé  à modifier les coùts  forfaitaires par des prix unitaires mettant ainsi en cause les bases de calcul jusqu’ici convenues.

Etant entendu que les charges sont ressenties par tout le monde, certaines societés ont accepté de changer le cout unitaire par le forfaitaire. Malgré cela rien n’a évolué .

Ni  les logements terminés n’ont ete receptionnés, ni des directives n’ont été données pour la poursuite des travaux de ceux en finition . Ce bloquage a amené certaines entreprises à porter plainte au niveau des tribunaux esperant y trouver gain de cause,  vu les documents qu’elles détiennent.

La question que se posent aujourd’hui les travailleurs de la Snim et tous les conernés et interessés c’est : Qu’est qui a fait crouler cet important projet ordonné par le president de la Republique en personne ?

Et jusqu’à quand sera -t-il débloqué?

Source : Mourassiloun.com

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire