https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Président Aziz en visite express en Adrar, SVP , lisez moi..

Lettre à l’adresse des Etudiants et  autorités de sécuritéDe Nouadhibou, je vous écris ces pensées pour le développement des Wilayas du Nord :
 Aprés avoir trouvé, je l’espére, des solutions à cette problématique répétitive d’innodations d’Atar, permettez moi de vous signifier , comme le perçoivent beaucoup de citoyens indépendants que vous avez réalisé dans le terroir plus que tous vos prédecesseurs. Je vous en félicite .
                     Mais l’Adrar ces palmiers , ses populations et ses jeunes attendent font le rang et attendent votre intervention sur les promesses de grands  barrages, Hopital… mais aussi pour vos actions necessaires en faveur des palmiers et de l’enseignement novateur sollicité .
Le palmier, pivot de l’écosystéme oasien cité 23 fois dans le Coran et sa culture recommandée par le Prophéte mohamed  même à l’instant du trépas est injustement traité et menacé de disparition par le Bayoud et la sécheresse..
C’est pourquoi, je vous prie de redresser une injustice flagrante à son égard et d’accepter l’engagement  de 2  intiatives pour son développement par le palmier et l’Ecole.
 En matière d’injustice , j’invoque que le Palmier de l’Adrar bien que produisant les 96% de la production commerciale de dattes au Marché de Nouakchott,son financement est détourné au profit de 5 Wilayas devenus me dit –on 8 Wilayas ( Brakna, Trarza, et Nouadhibou) non productrices de dattes.
Justificatifs du développement parle palmier:
  • Le palmier irrigué et engraissé produit 100 kg/P. soit 10.000 kg par ha de 100 palmiers pouvant apporter , sans compter la culture maraichére et arbres fruitiers potentiellement cultuvables à son ombre, 10.000.000 UM soit 20 fois le revenu d’un ha de riz produisant 5000kg/ha pour apporter un renu de 600.000 UM/ha.
  • L’affectation actuelle de la station solaire de 2 mégawatt implantée derriére les Bureaux de la Commune d’Atar pour renforcer la station électrique d’Atar qui dispose déjà de 2 Groupes thermiques dont la puissance dépasse largement  les besoins de la ville st un gaspillage pur et simple de cette énergie solaire qui peut avec ses 2000.000 de Watts assureret  l’électrification de tous les foyers des Oasis de l’Adrar et créer des palmieraies modernes de 2.000.000 de palmiers irrigables à distance par téléphones ( technologie nouvelle dispose)  dans la zone d’Amessagua créatrice  de 20.000 emplois nouveaux de jeunes diposant chacun d’un ha producteur d’un revenu de 1000UM/kg X 100 kg/P. X 100 P. =  10.000.000 UM/an 20 fois le revenu d’un ha de riz.
  • Si j’étais à Atar, j’aurai demandé votre audience, encore une fois pour vous donner plus de précisions sur la sitation dramatique de l’Adrar.
  •  Je suis à Nouadhibou, je vous ai envoyé une ampliation d’un courrier dans lequel je propose une consultation gratuite  à l’ADG de la SNIM pour l’étude de faisabilité de la mise en valeur de 3% de la station éolienne de Boulanouar dans la création de 3 ceintures vertes de palmiers  (100Km X1Km) à partir de Boulenouar vers Zouératt, Atar et Akjoujt. A la contrainte de l’eau il nous revient de monter une réquête de financement aux pays arabes pour soit transporter 2% de nos eaux du Delta (4m3/s) par l’excédent d’énergie solaire dont nous disposons soit engager des foages en profondeurs  dans les les Wilayas du Nord pour valoriser le palmier dans le besoin de lui engager un programme de micro-propagation intensive par centaines de milliers de plants par le ou des laboratoires de culture in Vitro à Atar et Nouadhibou.
  • 2- justification du développement par l’Ecole.
  • La Mauritanie dispose du systéme pédagogique le plus peformant du monde qui a prouvé sa capacité de réduire le cursus scondaire à 3 ans en faisant une économie des coûts de l’Education de plus de 70% ; dans cette audience j’aurai réitéré la demande de l’Association de 61 Associations de Parents d’éléves d’Aoujeft que je préside de financement de 24 écoles parentales de type Oughoul El Ouahatt au prix de 50% du coût de construction d’une seule école.
  •  L’engagement de ce projet fera tâche d’huile dans les 228 communes du pays par autofinancement parental pour économiser au Ministére des Vacances de  l’Education (nous ne programmons l’enseignement que pour moins de 3 mois/an à raison de 700h/an contrairement au sytéme Oughoul El Ouahat que nous proposos qui est de 2300h/an) prés de 40 milliards d’Ouguiyas/an en produisant des milliers de chercheurs scientifiques en bas âges dans les localités enclavées de 228 communes du pays.
  •  Je n’oublierai pas de demander la construction de bretelles de la route Atar –Tidjikja pour les capitales des Communes de Maaden, N’Terguint et Meddah.
  • je vous écris  de loin ces pensées dans l’espoir de pouvoir bénéficier de votre audience pour vous communiquer en direct les itinéraires techniques de ces options de développement des Wilayas du Nord  et si possible celles de développement de l’irrigué au Sud en crise des comptes d’exploitation..
  •  Nouadhibou  le 30 Août 2016
  • Cheikhany Ould Sidina
  • Maire de Maaden El Ervane
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire