https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Tracas des occidentaux en Mauritanie : à quoi joue le pouvoir mauritanien ?

Pour aller au Maroc, les français, une bonne partie des européens et bien d’autres pays du monde n’ont pas besoin de visa comme les sénégalais, les maliens et même les algériens… Oui ! Même les algériens sont dispensés de visa pour entrer au Maroc pourtant en guerre froide contre l’Algérie, c’est dire combien le Maroc évite de mêler les peuples aux querelles entre les pouvoirs. Le Sénégal en représailles contre la France a instauré en 2013  le visa biométrique avant de retirer ce coup de menton deux ans plus tard voyant le désastre en matière touristique.
La Mauritanie, quant à elle, semble ne plus rien espérer du tourisme. Pire… Le pouvoir mauritanien joue un jeu malsain contre les ressortissants occidentaux pour plusieurs raisons.  D’abord une raison légale mettant tous les étrangers du nord au sud à la même enseigne celle du cas par cas verni d’arbitraire. Cela fait plaisir à un certain milieu mauritanien qui se dit victime des tracasseries Schengen, d’entendre de pauvres ressortissants occidentaux perdus dans les méandres de l’administration à la recherche d’une carte de résident.
Ainsi, on a vu un temps sans papiers des chefs de projet gérant des millions d’euros au bénéfice de la Mauritanie, on a vu des religieuses chrétiennes à qui l’administration mauritanienne demandait un acte de mariage, on a vu de paisibles retraités auxquels l’administration a lancé «  si vous êtes retraités, que venez-vous faire en Mauritanie ? » car pour l’agent, un toubab qui vit en Mauritanie, c’est juste pour profiter d’un salaire monstrueux d’expatrié sinon c’est louche…
Au niveau des visas mauritaniens, c’est le racket le mieux administré : même les européens ne pratiquent pas un tel tarif et les américains ont communiqué à ce sujet, estimant qu’ils étaient obligés, au titre de la réciprocité,  d’augmenter le prix du visa après que la Mauritanie ait rehaussé le sien.
D’ailleurs jadis, les USA donnaient généreusement des visas de 5 ans à tout mauritanien inconnu des services de sécurité, désormais c’est maximum un an car là encore la Mauritanie a dégainé la première contre les USA obligés de réagir au titre de la réciprocité.
Ainsi, le visa mauritanien coûte 120 euros pour un mois mais contrairement au visa Schengen, le touriste européen en Mauritanie n’a droit qu’à une entrée et une sortie. Bilan si ce touriste veut aller faire un saut culturel à St-louis  du Sénégal, première capitale de la proto-Mauritanie, il devra payer au retour un autre visa de 120 euros.

 

Un segment du pouvoir mauritanien à la manœuvre actuellement, comme tout pouvoir dur avec les faibles et lâche avec les forts,  fait tout pour monter les mauritaniens contre les occidentaux pendant qu’en coulisse, on embrasse le partenaire en sécurité, le financier de la coopération.
Pourquoi les chancelleries occidentales semblent laisser faire ? Au rayon migratoire et sécurité, il y a entre les occidentaux et la Mauritanie un intérêt commun à éloigner de Mauritanie les occidentaux non indispensables aux intérêts stratégiques occidentaux : les touristes et les résidents par amour de la Mauritanie ou parce qu’ils travaillent dans le social, des ONG au service du petit peuple mauritanien.
Ces occidentaux-là donnent de sueurs froides aux pouvoirs occidentaux et mauritanien car d’une part, en ces temps de droitisation du nord au sud, ils cultivent le métissage des peuples, ce qui augmente potentiellement les immigrés en occident en pleine crise économique et crée en Mauritanie des métis, premiers ennemis de la scène ethnicisée et tribalisée à l’extrême, en même temps qu’ils sont un casse-tête pour l’administration mauritanienne qui ne sait où les caser.
Mais là s’arrête l’intérêt occidental de voir le pouvoir mauritanien tracasser les occidentaux et les inviter indirectement à rentrer chez eux, ce qui fait plaisir à la population bien radicalisée contre les étrangers occidentaux, un peu comme en Europe, on assiste à une montée de l’islamophobie.  Les dynamiques sont les mêmes de chaque côté, tous les peuples payent pour les politiques étrangères de leur état ou de leurs coreligionnaires de près ou de loin. C’est exactement ce que le Maroc a évité jusque-là. Une incroyable exception sur la scène internationale dont bien des états devraient s’inspirer même si les noirs y souffrent d’un racisme aigu comme dans le reste du maghreb arabe.
Le pouvoir mauritanien en matière de carte de résident et de visa joue à un jeu beaucoup plus sournois, pervers, sadique et surtout hypocrite dont il profite à tous les étages.
Ces tracasseries de résidents occidentaux même mariés à des mauritaniens, ce n’est rien que pour se venger lâchement à propos d’autres problèmes : le fait que l’ONU, l’E.U, les USA soutiennent aveuglément Birame, cela énerve au plus haut point les maures terrorisés à l’idée d’une guerre fratricide qu’ils estiment excitée de l’occident. De là, cette réponse administrative aveugle et injuste qui en veut quasiment à tous les européens mais c’est tout naturel car souvent tous les peuples réagissent ainsi sans faire la part des choses.
Voyez hier seulement, après la déclaration du ministre libanais de la santé, la presse mauritanienne a parlé de l’indignation «  de la colonie libanaise » de Mauritanie car elle devait réagir sinon elle risquait gros vu que chacun est désormais responsable des propos de son gouvernement.
De la même manière on demande aux musulmans en Europe de réagir face aux terrorisme en Europe et dire «  nous sommes contre » comme si la vie paisible de 1,6 milliard de musulmans ne suffisait pas à prouver ce qu’est l’islam. C’est ainsi que les autres demandent « pourquoi les juifs européens ne sortent pas massivement pour dire qu’ils sont contre les crimes de la théocratie israélienne et sauver Gaza qui crève désormais à cause de la soif sans parler du reste ».
Le pouvoir mauritanien excite les mauritaniens contre l’occident pour que l’occident réagisse et rende encore en plus difficile l’obtention de visa pour les mauritaniens. Les USA au titre de cette réciprocité sont tombés dans le piège, les européens hésitent encore mais jusqu’à quand ?
 Pendant ce temps le pouvoir mauritanien hypocrite signe, pour lui et ceux du sérail, des accords pour pouvoir circuler en Europe et ailleurs sans visa. Ainsi l’Espagne, le Brésil, la Chine accepte la libre circulation pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de services.
A-t-on déjà refusé à un mauritanien détenteur d’un passeport diplomatie ou de service un visa européen ? Certainement jamais car il faut au détenteur une autorisation du ministère mauritanien des affaires étrangères. Alors pourquoi la Mauritanie cherche coûte que coûte à multiplier ces accords pendant que le pouvoir fait tout pour exciter les chancelleries occidentales contre le citoyen lambda mauritanien ?

Pour deux simples raisons qui vont de pair : permettre aux mauritaniens du pouvoir détenteurs de passeports diplomatiques et de services de sortir du pays sans en aviser le ministère mauritanien et aller dans le monde faire ce qu’ils savent le plus faire : du commerce. Faire pression contre les chancelleries qui refusent le deal et tracasser en retour administrativement  leurs ressortissants, ce qui fait plaisir à un segment de…

Lire la suite : http://www.chezvlane.com/2016/07/tracas-des-occidentaux-en-mauritanie.html

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire