https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Tir à la cible : Suite de la série de bourdes de la commission chargée de la préparation de l’Assemblée Générale

Tir à la cible : Suite de la série de bourdes de la commission chargée de la préparation de l’Assemblée Générale Tariouvete – Ce lundi 28 Décembre 2015 restera un jour noir dans les annales de l’histoire du tir à la cible traditionnelle en Mauritanie. En effet c’est ce jour qu’a choisi la Commission chargée par le ministère de la culture et de l’artisanat de la préparation de l’assemblée générale de l’Union Mauritanienne de Tir à la cible traditionnelle pour faire ce pourquoi elle a été composée : porter Mr Khattry Ould Die à la tête de cette organisation. Dés le matin une compagnie de police et un détachement de la garde ont pris possession des lieux et un officier de police tenait la liste de ceux qui sont censés assister a cette assemblée générale aux allures martiales. On est loin de l’esprit de fraternité et de camaraderie qui caractérisent ce genre de manifestation.

Devant ce déploiement de forces et l’esprit partisan qui règne en ces lieux un groupe de membre de l’UTMCT a décidé de se retirer et de porter ses doléances à la ministre de tutelle. Devant la ministre les points suivants ont été soulevés :

1. Pourquoi les porteurs de voix, légalement mandatés, de l’association Culturelle et sportive de la Snim ont été rejetés et remplacés sur la liste des votants ?

2. Pourquoi 4 équipes refusées aux élections de 2014 par une autre commission du ministère de tutelle ont été validées en 2015 alors que rien n’a changé depuis (les récépissés de ces équipes datent de 2014 et c’est un élément disqualifiant) ?

3. Pourquoi le ministère n’a pas tenu compte des plaintes et observations de plus de 104 équipes qui lui ont été soumises ?

4. Est-ce que la ministre sait maintenant que cette affaire sera portée devant la justice par plus de 104 équipes au lieu d’une seule équipe, celle de kiffa qui a pu avoir gain de cause par on ne sait quel miracle ?

5. Pourquoi la ministre n’a pas abrogé le décret pour élargir le collège électoral pour permettre aux nombreuses autres équipes de jouir de leur droit de vote pour élire qui représentera mieux leurs intérêts et développera la discipline ?

6. Pourquoi devant la partialité et le manque de neutralité avérés des membres de la commission des sept désignés pour régler les problèmes du tir à la cible la ministre n’a pas réagi ? Pour rappel sur ces sept personnes Cinq sont issus de la même région que l’un des candidats, le cinquième étant également capitaine de l’équipe de Kiffa !

7. Sachant que le Président de la République a donné des instructions claires pour régler de façon responsable les problèmes posés au niveau de la famille du tir à la cible, pourquoi la ministre n’a pas supervisé personnellement une opération aussi sensible que l’élection des instances dirigeantes de l’Union de Tir à la cible ?

8. Pourquoi le choix des années de référence pour déterminer le collège électoral s’est porté sur 2012 et 2013 alors que le décret n°118/2013 fixe les années de références aux deux dernières années, donc le choix objectif aurait été de prendre en considération 2013 et 2014 ?

9. Pensez-vous sincèrement que les 13 équipes qui ont voté représentent toute la famille du tir à la cible qui en comptent plus d’une centaine ? Pourtant si on avait respecté le décret cité plus haut beaucoup de ces équipes auraient pu voter.

Dans tous les cas ce groupe rejette formellement les résultats du vote de ce matin qu’il ne reconnait pas et se déclare prêt à entreprendre toute démarche de nature à rétablir le bon droit à l’UMTCT, à rétablir les relations de confiance et de concorde qui doivent régner entre les membres d’une association aussi prestigieuse que l’Union de tir à la cible.

Sidi Hamada
Source : Tariouvete (Mauritanie)

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire