https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

SID : Les dattes fêtées pour la 6ème fois à Erfoud

 SID : Les dattes fêtées pour la 6ème fois à Erfoud Nouvelle Tribune – Et de six pour le SID. En cette matinée bien ensoleillée à Erfoud, comme prévu, il a été procédé à l’inauguration de la sixième édition de cet événement exclusivement dédié aux dattes. La thématique 2015 est consacrée à « la richesse nutritionnelle des dattes en valorisation continue».Ainsi, cette année, les organisateurs ont préféré se focaliser sur les caractéristiques nutritionnelles des dattes. Ici, l’ambiance est bon enfant. Organisateurs, participants, officiels et bien d’autres intervenants locaux sont tous au rendez-vous.

Pour les organisateurs, cette édition ne dérive guère de la lignée des précédentes. Elle s’inscrit dans la même philosophie, avec notamment comme objectif principal, la promotion de l’agriculture oasienne et la création d’une dynamique économique au profit de la région et de sa population.

« Véritable vitrine de la diversité́ oasienne nationale et internationale, le Salon International des dattes du Maroc a pour principaux objectifs, en concordance avec les orientations stratégiques du Plan Maroc Vert pour ce secteur, portées par l’Agence Nationale pour le développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA) : la mise en valeur de la filière phoenicicole, le développement des secteurs liés à l’écosystème oasien, la mise en place d’un espace de rencontres et d’échanges entre les différents opérateurs », dit-on auprès des organisateurs.

Comme pour les précédentes éditions, la participation étrangère, particulièrement des pays du Golfe, s’avère importante. Avec ses 250 exposants venus de toutes les régions du Royaume et de plusieurs pays étrangers, le SID, au fil des éditions, a réussi à acquérir une renommée internationale remarquable puisque pas moins de 15 pays étrangers sont représentés au Salon.

Il s’agit de la Tunisie, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis, l’Algérie, l’Irak, la Libye, la Jordanie, le Bahreïn, la Mauritanie, l’Arabie saoudite, le Soudan, le Yémen, le Koweït, le Sultanat d’Oman, le Qatar. Des participants des Etats-Unis et de la Belgique sont également de la partie.

Pour rappel, le palmier dattier est implanté principalement au Sud des montagnes du Haut Atlas sous forme d’oasis localisées tout au long des grands oueds (Drâa, Ziz, Gheris, Guir), soit aux voisinages des points d’eau (Figuig, Ain Chair…), soit dans des endroits où les niveaux des nappes phréatiques sont peu profonds (Ban, Saghro, Tafilalet). Il représente ainsi l’ossature et le principal pilier de l’activité agricole pour ces régions.

Et avec une superficie cultivée de 50 000 hectares, la palmeraie marocaine comporte près de 5 millions de palmiers, plaçant le royaume à la 8ème place mondiale en ce qui concerne le nombre de plants et 8ème en termes de production de dattes.

Quatrième producteur maghrébin, le Maroc se caractérise par une densité moyenne de 100 pieds à l’hectare soit une production annuelle moyenne de l’ordre de 108 000 tonnes par an (moyenne des cinq dernières années).

C’est dire l’enjeu de taille d’un salon pareil dédié aux dattes…

H.Z
Source : Nouvelle Tribune (Maroc)

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire