https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Grevez, ouvriez de la SNIM ! : La sueur de votre front ne profite qu’aux gouvernants

Grevez, ouvriez de la SNIM ! : La sueur de votre front ne profite qu’aux gouvernantsKafer Naum – Malgré le silence des autorités (à vrai dire d’Aziz qui, en Mauritanie, est toute l’autorité), la grève à la SNIM, largement suivie, agite le régime budgétivore et carnassier des ressources publiques nationales.

Ce que la SNIM extrait de la terre (car elle ne produit rien) et vend (suivant l’humeur des marchés) est un revenu largement dévoré par les rapaces de l’Etat. 1% de la population en profite avec la bénédiction du régime Azizo-BASEPien. Le peuple qui mendie dans la rue ne reçoit rien de ce que la SNIM déverse sur l’Etat comme revenu annuel.

Avoir autant de ressources naturelles (extraites et vendues) et mourir dans les couloirs des hôpitaux, mourir de misère médicamenteuse, de médiocrité culturelle et scientifique, de catastrophes alimentaires et routières, de sous-développement des esprits et des médias, de pauvreté ostensible, de psychose sécuritaire et de crimes publics et privés… grever est un acte patriotique!

Grevez, ouvriers de la SNIM, ! Vous réclamez des arriérés de paiement de salaires et de bonus de production ? Mais ils sont là où vous savez : dans les poches de vos dirigeants. Et si votre grève est une menace, c’est bien ceux qui profitent des revenus de la SNIM qui sont menacés et certainement pas le peuple qui voit ses ressources naturelles dilapidées.

Si Aziz fait mine de passivité face à votre grève (« fiasco », avait-il dit), c’est bien qu’il sait qu’elle menace les revenus de son régime et qu’en minimisant son impact, il cherche à décourager sa continuation. Mais il sait bien qu’il tremble à l’idée de voir les revenus provenant de la SNIM pénalisés par la grève.

Rassurez-vous grévistes de la SNIM, en grevant ce n’est pas au peuple que vous portez du tort mais à un régime vorace qui au lieu d’investir ce qu’il reçoit de la SNIM (et des autres compagnies) dans le développement de ce pays (santé, éducation etc.) ne fait que le détourner. Si ce n’était pas le cas, pourquoi tant de misère et de pauvreté ?

Alors, grévistes, continuez à grever car le régime vous accordera ce que vous demandez (arriérés et bonus) car il sait que vous l’avez attrapé dans ce auquel il tient le plus: son ventre.

N’ayant pas de politique économique ou sociale pour le pays et sans les revenus de la SNIM la seule politique du régime, celle du ventre, en sera touchée ; or c’est par la politique du ventre qu’il asservit tout un peuple et s’achète ses courtisans. Grevez gens de la SNIM ! Vous faîtes misère honorable à ceux qui entretiennent la misère déshonorante de toute une Nation.

Pr ELY Mustapha
Source : Kafer Naum

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire