https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Atar : Ould Boudreika, l’homme qui véhicule les paraplégiques !

Ould Boudreika, l’homme qui véhicule les paraplégiques ! [Reportage photos]Mohamed Yahya ,le président de l’Association Régionale des Handicapes en Adrar a délaissé sa roulette à pédales manuelles . Il a désormais son propre véhicule type Carina ,qu’il conduit aisément. L’autre soir pour le doubler sur la route de R’Keyna, notre chauffeur en 4×4 , roulant a grande vitesse, n’y est parvenu qu’a l’entrée de la ville.Grace à l’ingéniosité et débrouillardise du technicien de renommee :  Abdoullah Ould Mohamed Salem Ould Boudreika ,tout type de véhicule pourrait être adapté à la conduite des paraplégiques . Cinq cas dont un taximan ,circulent désormais  au volant d’une voiture moderne à Atar.Tout a commencé vers les années 80, à Kseir Torchane, lorsque le jeune Boudreika, très touché par le handicap de son ami Brahim qui  ne se déplaçait que sur les genoux et paumes des mains, songea à lui confectionner un moyen de transport.Technicien polyvalent par la pratique dés son enfance , Abdoullah avait l’habileté de tout réparer , confectionner, réajuster, adapter ( mécanique, menuiserie, hydraulique, plomberie, électricité etc.).En 1986, il fit la 1ere révolution au niveau des moteurs Berrnard et moto pompes de puisage des eaux de forages et puits, en remplaçant la carburation à essence, du reste très chere par celle a gaz butane, plus écolo- économique. Des milliers d’agriculteurs apportèrent de tous les Oueds, leurs moteurs à essence pour leur faire subir cette modification. Dans son atelier Ould Boudreika, a modifié des centaines de moteurs essence en gasoil.Pour tous les problèmes, modifications, adaptations complexes, une seule adresse : Ould Boudreika. Pour ces raisons il a été appelé à assister et donner des cours aux professeurs et éléves des  centres de formation professionnelle d’Atar. A la fin du siècle dernier, l’inventif Boudreika réalisa son rêve, en installant sur le tableau de bord d’un véhicule Corolla à vitesses automatiques, (qu’il a demandé a son ami Brahim d’acheter), des leviers manuels d’embrayage, frein et accélérateur.

Quelques cours de conduite et voilà Brahim rouler ,passagers à bord, sur la route Lekseir –Atar. Cette expérience a ouvert un grand espoir aux paraplégiques et comblé un besoin pressant. Cinq handicapés dont le président de l’association  des personnes handicapés de l’Adrar se sont vus soulager ainsi de leurs souffrances, grâce a l’astucieux Boudreika qui sait adapter sa nouvelle technique sur tous les types de véhicules quelque soit le système de vitesses. Malgré sa rare intelligence et habileté exceptionnelles, notre génial industrieux, ne bénéficie jusqu’ici d’aucune considération, égard ou attention de la part des pouvoirs publics, hommes d’affaires et intellectuels du pays .

Pourtant, la FAO et un autre  organisme concerné par la propriété intellectuelle en Afrique , lui ont délivré médaille et attestation en guise de reconnaissance à son talent. Résigné à son sort, Boudreika, trime à ce  jour  nuit et jour dans son atelier à Aghnemrit, pour pouvoir obtenir de quoi joindre les bouts d’une vie de plus en plus  difficile…. Paraplégiques a vous!

Adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire