https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Mauritanie : Ralentissement de Sphere Minerals dans la production de fer

Mauritanie : Ralentissement de Sphere Minerals dans la production de ferLe Magazine du Manager - Face au recul des cours du fer sur des marchés internationaux, Sphere Minerals, filiale du groupe Glencore, a décidé de retarder la production du site d’Askaf initialement prévu pour démarré en 2017.

L’exploitation du minerai est non seulement coûteuse, mais rapporte également peu de bénéfice eu égard à la conjoncture économique mondiale. De sources concordantes, le coût du fer a dégringolé en passant de 140 dollars, au début de l’année à 80 dollars, soit 40% de réduction qui serait liée au recul de la demande de la matière.

Le ralentissement de la croissance chinoise et la hausse de la production des projets déjà en pleine capacité, notamment en Australie, ont entraîné la suspension ou le ralentissement de nouveaux projets miniers en Afrique de l’Ouest et Centrale.

Ainsi, la décision de Sphere Minerals est non sans incidence sur le développement de certains projets en Mauritanie. En effet, la Société nationale industrielle et minière de ce pays (SNIM) a conclu, il y a plus de quatre mois, un partenariat avec Glencore au bénéfice de divers secteurs d’activité comme le transport, le stockage et l’exportation du fer d’Aska .

Outre ce volet, ce sont également des promesses d’emploi se trouvant compromises et, partant, des familles seront lésées par rapport à l’amélioration de leur condition de vie.

Avec ce retard de production du fer, l’Etat mauritanien ne reste pas indemne puisque les caisses ne pourront pas tirer profit des bénéfices de l’activité, du moins jusqu’à sa mise en activité ; une situation sur laquelle il est encore tôt de se prononcer.

La conjoncture actuelle rend impossible le développement du projet d’Aska alors qu’il est attendu de ce dernier un rendement annuel de 7,5 millions de tonnes de fer.

Source : Le Magazine du Manager

Via Cridem

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire